À mon sens, le danger le plus grand vers lequel peuvent nous conduire Facebook et Twitter, c’est de nous faire croire que nous sommes des médias, des objets, tout en nous donnant l’illusion, par la « liberté » qu’ils nous offrent, de révéler notre personne, notre être profond, d’avoir gardé intacte notre humanité. « Vas-y ! Partage tout ce que tu aimes et partage-toi ! Diffuse l’information ! « Like » ! Supprime ! Bloque ! Répands-toi et épanche-toi ! Tu es ton propre instrument de communication ! Tu es un haut-parleur ! Tu es un objet personnifié ! Tu es un journal intime à la portée de tous ! Tu es un médium vivant ! »