La lettre – Le Dico par silvamesis

 

Il m’arrive des trucs trop bizarres en ce moment lol… Le Seigneur me fait des cadeaux de ouf !
 

Aujourd’hui, j’ai failli aller à la messe de midi à Saint Séverin (Paris), plus proche de chez moi, mais quelque chose m’a poussé à aller plus loin, à la messe à Saint Roch à 12h15. Et bien m’en a pris !
 

Le prêtre qui célébrait seul, le père Brière, a choisi de centrer toute son homélie sur un détail de l’Évangile du jour : le van et le verbe « vanner » : « Il tient dans sa main la pelle à vanner » (Mt 3, 1-12) Il se rappelait des souvenirs d’enfance, et soulignait le travail de nettoyage du grain qu’opèrera le vent de l’Esprit.

 

Et en moi-même, j’ai rigolé et remercié le Seigneur, car deux jours avant, en revenant à pieds de la messe du Sacré-Cœur, à 23h, j’ai – je vous jure que c’est vrai – écouté en marchant la radio Rires et Chansons, et suis tombé « par hasard » sur le sketch humoristique de Muriel Robin, « Le Dictionnaire », qui s’achève précisément par un chapitre dédié au verbe « vanner » (Robin joue avec l’homophonie et la sémantique vanné = fatigué : 14’36). Coïncidence inouïe ! L’Esprit Saint a trop d’humour et réserve à chacun de nous des surprises géniales !

 

J’aime la messe à Saint-Roch car même si elle a l’air de réunir de la bourgeoise à manteau de fourrure (il y en avait justement une devant moi), eh bien au moment du baiser de paix, contrairement à bien des paroisses gauchistes où il n’y a aucune chaleur dans l’échange corporel et spirituelle, j’ai eu droit aujourd’hui avec chacun de mes six voisins à une vraie attention, des regards appuyés et aimants.
 

À cette messe de petit comité, j’ai notamment été touché par la voix très habitée (Robert Hossein, à côté, c’est de la rigolade) d’un monsieur que je ne voyais pas, mais qui m’a aidé à prier tellement elle était belle. À la fin de la messe, je me suis retourné. J’ai remercié cet homme plutôt âgé. Il m’a dit qu’il est comédien professionnel et qu’il a mis en scène Le Dialogue des Carmélites de Bernanos (pièce qu’on m’a offerte et qu’il faut que je lise sous peu) : Olivier Fenoy. Autre cadeau de Jésus. Nous étions très contents de nous découvrir en Christ !