Il ne faut pas hésiter à formuler des faveurs précises au Seigneur. Car il répond et nous donne souvent exactement ce que nous voulons. Par exemple, ce midi, je pique-niquais rapidement du côté de la Maison de la Radio, et un Sénégalais noir est venu me demander « une petite pièce ». Dans un premier élan, je lui ai dit gentiment: « Désolé, je ne donne pas de pièce. Bonne journée quand même. » Puis il est parti sur ma droite. Et moi je suis allé sur la gauche faire une course dans un supermarché. Pris de remord, dans le supermarché, j’ai demandé à Dieu : « S’il-te-plaît Jésus, donne-moi une chance de me rattraper. Fais que je recroise la route de ce mendiant. » Je sors du magasin. Sur qui je tombe? Sur le Sénégalais qui passait en marchant devant le supermarché! Je lui ai donné une pièce et raconté que j’avais été exaucé par le Seigneur. Il a cru en NOTRE miracle. Et il m’a avoué qu’il croyait en Dieu. Nous avons prié, à ma demande, un « Je vous salue Marie » pour rendre grâce. Et c’était fervent et vrai. Car il y avait une chance sur un milliard que je le revoie puisqu’il n’avait pas pris ma direction.