Ce matin (dimanche 1er mars 2015), j’ai découvert la messe à l’église Notre-Dame de Clignancourt (une amie m’y avait invité). Laissez tomber c’te paroisse du feu de Dieu…! 🙂 Extra! Très belle homélie aussi. En plus, la configuration des lieux et la mise en évidence aérée des statues des saints transforment l’église en véritable Panthéon de la dévotion de la Communion des saints (saint curé d’Ars, saint Joseph, saint Jean XXIII, sainte Anne, saint Antoine de Padoue, sainte Thérèse de Lisieux, etc.).

 

Je suis arrivé à 11h par « erreur » puisque la messe était à 11h30. Ça m’a permis de m’asseoir une demie heure aux côtés de saint Antoine de Padoue, et d’observer avec un oeil étonné et émerveillé comment lui et le petit Jésus étaient trop chouchoutés par leurs visiteurs : la famille d’Asiatiques qui touchent la statue par 3 fois, les Noirs et les Orientaux qui allument des bougies à saint Antoine, les petits enfants qui lui font spontanément une fête incroyable (les parents sont même obligés de calmer le jeu^^), ou encore la bourgeoise qui fait un ménage intégral de la statue, un relooking discret, puis trace son chemin… Et j’imagine que c’est un cérémonial semblable pour les autres saints. Comme Saint Antoine aime les autres et est aimé ! C’est beau.