Quand je vous disais que les éditeurs « catholiques » actuels étaient bouchés, je ne me suis pas trompé. Je reçois à l’instant un mail de Marc Leboucher, justement, des éditions « catholiques » Salvator, qui m’écrit ceci par mail :
 

« Cher Monsieur Arino,
 

Nous avons bien reçu votre manuscrit sur les thérapies de guérison de l’homosexualité et vous en remercions.
 

Malhreureusement, nous ne pouvons donner suite à cette proposition. La thématique nous semble particulièrement étroite pour trouver un public et nous ne sommes pas la meilleure maison pour cela. Le public risque de ne pas être au rendez-vous.
 

Souhaitez-vous récupérer le manuscrit ?
 

Bien à vous.
 

Marc LEBOUCHER »
 
 
 

(N.B. : J’ai laissé tel quel son « Malhreureusement » pour montrer l’hypocrisie puante de ces néo-scribes.)
 

Et voici ma réponse :
 

« Merci Monsieur de votre réponse. Que vous trouviez le sujet « particulièrement étroit » démontre votre déconnexion complète avec les réalités et les urgences de notre Monde : rien que cette semaine (ça a été annoncé sur France Inter : ont démarré les auditions à l’Assemblée Nationale en France, et donc la loi d’interdiction est sur les starting-blocks< pour la fin de l’année ou début 2020 ; et pas plus tard que ce matin, la législation arrive aussi en Espagne. Mais restez dans votre petite bulle confortable et continuez de vous voiler la face sur l’importance de l’homosexualité dans les lois transhumanistes qu’en tant que catholique vous seriez censé combattre. Pour ma part, j’ai reçu une réponse positive d’une maison d’édition bien plus lucide et audacieuse que la vôtre. Et de surcroît, elle n’est pas catholique. Et finalement, tant mieux. Les vrais catholiques ne seront bientôt plus les catholiques d’éducation ou culturels.
 

Vous pouvez garder mon manuscrit. S’il ne vous intéresse pas, peut-être qu’il intéressera au moins l’un de vos collaborateurs qui aura compris son importance.
 

Bonne journée.
 

Philippe Ariño »