PEUT-ON ÊTRE À LA FOIS CONTRE LE MARIAGE HOMO ET POUR UNE AMÉLIORATION DU PaCS, OU EN FAVEUR DE LA JUSTIFICATION SOCIALE DE « L’AMOUR HOMO » ?

(Autrement dit, peut-on – à moins d’être inconséquent – être à la fois pour le mariage homosexuel et contre ses conséquences (adoption, PMA, GPA, etc.)?)

Le fait que la plupart des opposants au « mariage pour tous » avancent qu’ils ne sont QUE contre le mariage pour les couples de même sexe mais absolument pas contre une union civile, non seulement ne blanchit pas leur opposition, ne la rend pas plus fine, plus « ouverte », plus justifiée et plus homos-phile, mais au contraire l’incrimine et l’invalide encore plus, prouve toute leur ignorance du sujet, leur incohérence, leur hypocrisie et leur homophobie ‘gay friendly’. Car le « mariage pour tous  » pose réellement problème non pas uniquement par rapport à la filiation mais DÉJÀ dans la mesure où il justifie socialement la pratique homosexuelle, autrement dit le couple homo (… ce que faisaient déjà le PaCS et le CUCS), et aussi dans la mesure où DÉJÀ il met en péril l’Amour universel, le bonheur des deux membres du couple homo, l’accueil social de la différence des sexes. S’opposer au mariage homo tout en justifiant le PaCS, c’est presque totalement contradictoire. Je dis « presque », car seul le mariage ouvre effectivement à des droits spécifiques sur les générations et la filiation ; mais concernant strictement le couple, le mariage comme le PaCS sont des tentatives de justification des actes homosexuels, dont on veut, par la loi et le sentiment, édulcorer la violence, en leur conférant un statut d’amour universel équivalent à l’amour vécu dans la différence des sexes. C’est déjà une erreur et un scandale que de faire cela, surtout quand on voit le manque de stabilité des couples homosexuels. Le PaCS n’était que la première marche du mariage : il n’est donc pas mieux que lui.  Et les actes homosexuels, de par leur expulsion de la différence des sexes – socle privilégié du Réel et de l’Amour… même si tous les couples femme-homme n’en profitent pas et ne l’honorent pas – sont d’une grande violence. Ils n’ont pas à être présentés comme des modèles de structuration d’une société. Enfant ou pas !

Redorer le blason de son opposition au « mariage pour tous » en ne parlant que des enfants, ou en se montrant favorable à une union civile « améliorée » pour les couples homos, c’est, que vous le mesuriez ou pas, une pirouette ‘gay friendly’ ET inconsciemment homophobe. Les opposants au « mariage pour tous » n’ont visiblement pas mesuré que bien avant les enfants, les deux dangers principaux de la circulaire Taubira sont 1) la banalisation sociale de la différence des sexes, 2) la justification/banalisation sociale des actes homosexuels. S’ils croient que le seul problème du projet de loi se situe sur les conséquences du « mariage pour tous » sur les enfants, ils n’ont rien compris de l’homosexualité, du mariage, ni du « mariage pour tous » (qu’ils se mettent, par leur ignorance, à justifier à leur insu, finalement).

Leur proposition du PaCS est une excuse-bidon pour ne pas assumer une opposition aux actes homos, quel que soit le nom qui leur est donné (« mariage », « amour », « alliance », « union », « PaCS ») ! J’ai envie de demander aux anti-mariage-pour-tous qui défendent une amélioration du PaCS et qui n’ont, selon leurs propres formulations, « rien contre les couples homos » : POURQUOI ET POUR QUI LUTTEZ-VOUS, AU JUSTE? Car non ! l’amalgame entre PaCS et mariage homo, ou la totale séparation entre les deux, ne vient pas que du Gouvernement et des pro-mariage-pour-tous : ils viennent aussi de la très grande majorité des anti-mariage-pour-tous (qui ne parlent que des enfants! et qui affichent maintenant leur bienveillance vis-à-vis des unions amoureuses homosexuelles) !

IL N’Y A PAS QUE LES PERSONNES HOMOS OU GAY FRIENDLY QUI N’AURAIENT PAS COMPRIS LES DÉBATS SUR LE « MARIAGE POUR TOUS »… LES ANTI NE FONT EN GÉNÉRAL PAS MIEUX.