Capture d’écran 2016-05-17 à 09.32.32
 

Tiens ! C’est la première fois que j’entends du Pape François une remarque pertinente qui me ressemble et qui s’oppose à la culturalisation de Jésus. En effet, il a raison de dire qu’il faut défendre Jésus et non une « chrétienté » ni un christianisme identitaire ni « les racines chrétiennes ». J’ai toujours dénoncé l’absurdité de l’argument des « racines chrétiennes ». La réacosphère (plus prompte à défendre un anneau qu’à ouvrir sa porte aux étrangers et aux pauvres) enrage en ce moment. Mais le Pape a pourtant raison. Jésus n’est pas un arbre ni des racines culturelles-spirituelles. Il n’a pas non plus à incarner l’idéologie vengeresse et pseudo « catholique » des zélotes. Le Pape ne remet pas du tout en cause le bien-fondé des racines chrétiennes en soi. Il dit très finement que ces racines sont absolutisées (sous forme de colonialisme idéologique et identitaire conquérant) aux dépens du Christ, et que c’est un réel détournement évangélique.
 
 

(Pour le reste de l’interview de « La Croix », je trouve que c’est creux. Comme d’habitude avec ce journal de merde)