J’ai eu la chance d’être interviewé pour une nouvelle revue, L’Unité Nationale, pour leur n°3 qui sortira prochainement (sur le thème de l’Égalité), et qui m’a laissé entière carte blanche pour répondre tout ce que je voulais. Il s’agit d’une revue qui par certains aspects pourrait sembler franc-mac (lol… Dans le roman Le Père Élijah de Michael O’Brien, l’Antéchrist ne fonde-t-il pas un mouvement planétaire baptisé « Unitas » ?…), mais qui, si elle était vraiment franc-mac, n’aurait jamais pris le pari fou de m’offrir une tribune de plusieurs pages pour que je parle de Jésus, de continence, d’homosexualité, de mon opposition au « mariage » gay et de mon ancien métier de prof à l’Éducation Nazionale ! Par les temps qui courent, et qui sont à la censure et à la peur d’exprimer quoi que ce soit qui se rapporte à la politique, à la sexualité et à la religion, c’est plutôt finement joué, de la part de ce mouvement refusant d’être un parti et de défendre un quelconque candidat, que de s’avancer sous la bannière de l’Unité nationale. Car qui peut attaquer ou s’opposer à l’« unité » ou bien encore à la « diversité »? Personne. Connaissant la teneur de ce que j’ai écrit et répondu dans l’interview, connaissant aussi la peur que j’inspire tout autour de moi (les médias pseudo « catholiques » ne me sollicitent plus du tout, et me craignent ; les médias non-cathos m’ont fascisé : je suis blacklisté de partout et semble porter la poisse à tous ceux qui me soutiennent publiquement), je suis donc pleinement confiant sur la validité, le courage, le sérieux, et la folle sagesse, de cette revue. Vous m’en direz des nouvelles !^^