Petit message très sympa (daté du 8 février 2014) d’un lecteur d’une vingtaine d’années au sujet de mon deuxième livre L’homophobie en vérité, message qui me fait hyper plaisir (car peu de lecteurs me disent ce qu’ils pensent de ce second opus ; en général, ils lui préfèrent le précédent : L’homosexualité en vérité). J’ai l’impression que L’homophobie en vérité parle davantage aux personnes qui se sentent homosexuelles. Pour les autres, ça leur paraît du chinois ou agressif… Tant pis : il en fallait pour tout le monde, et spécialement pour un public homo.

 

« Cher Monsieur, Pardonnez-moi cette intrusion sur votre page Facebook, je me la permets car je viens de terminer votre dernier ouvrage, L’homophobie en vérité. Je voulais juste vous dire un immense MERCI, pour vos prises de positions, vos arguments et surtout la pertinence et finesse de ce que vous avancez. Je me retrouve totalement dans vos propos et suis vraiment heureux de constater qu’il existe des personnes comme vous, qui portent haut et fort un vrai message, avec du fond, loin de toute hystérie ou prosélytisme. Avec L’homophobie en vérité, je me suis toujours senti très à l’aise avec ces questions, à titre personnel, mais étais plutôt effaré par ce que je pouvais entendre sur le sujet, de toute part, aussi bien auprès d’amis, notamment en matière d’homophobie… Le summum ayant été atteint avec ce débat sur le Mariage… « Voilà, c’est exactement ça » est sans doute la phrase que je me suis le plus dit durant la lecture de votre ouvrage. Et c’est vraiment agréable et constructif… »

 

Quand je lui demande dans quelle FNAC il est tombé sur L’homophobie en vérité, il a continué en m’écrivant ceci :

 

« C’est intéressant ce que tu dis, parce que pour tout te dire, j’ai vu le livre sur un présentoir à la FNAC, l’ai feuilleté avec mépris en pensant qu’il s’agissait encore d’un pauvre gay souffrant d’un syndrome de persécution aigu, qui devait éructer son mal-être en se défaussant sur la Terre entière. Et dès les premières pages, je suis allé de surprise en surprise, en tombant d’accord avec ton point de vue et ta vision des choses. Du coup, je l’ai pris pour pouvoir le lire intégralement et au calme. C’est un long débat, et une longue conversation sur ce sujet, mais je suis souvent très surpris de la véhémence de certaines personnes homosexuelles de mon entourage, qui étaient prêtes à me lapider lorsque j’ai dit à quel point j’étais totalement contre cette fumisterie de mariage et encore plus d’enfants, qui voient de l’homophobie partout dès qu’il leur arrive une tuile dans la vie, et surtout, j’ai été très sensible à ton argumentaire sur les personnes paraît-il totalement « gay-friendly« , genre Taubira, genre Hidalgo, genre tous ces hétéros qui prétendent nous soutenir, tout en nous maintenant bien dans une catégorie à part, basée uniquement sur nos préférences sexuelles, et tout le barnum qui va avec… Tout ce que je ressentais, pensais sans y avoir vraiment réfléchi sérieusement, parce que j’avoue n’avoir aucune sympathie pour cette « cause », était clairement présenté, décrit, argumenté dans ton livre… Et je pense qu’il touche des points très précis, qui heurtent de plein fouet ceux qui déclarent s’assumer franchement quand ce n’est pas le cas en réalité, ou justement ces hétéros qui prétendent être nos meilleurs amis avec une violence latente parfois incroyable, et percutent toutes leurs petites certitudes et leurs petits schémas étriqués, avec une clairvoyance impressionnante. Du coup, je vais lire L’homosexualité en vérité. Encore merci et très belle soirée !! Bien à toi. »