En ce moment, j’ai pas mal d’amis cathos homos qui s’accrochent à la confession et qui me rapportent les horreurs homophobes qu’ils entendent en homélie à la messe, partout en France, de la part de prêtres qui essaient de se dédouaner des scandales sexuels qui secouent l’Église, et notamment de la présomption d’homosexualité qui s’abat sur eux corrélée à celle de pédophilie, en se lâchant dans des prêches musclées. Et certains curés, il faut le dire, manquent de tact et ne sont pas finauds… Par auto-défense impulsive et réflexe de survie, ils se montrent parfois très durs, intransigeants, et n’aiment plus les pécheurs/personnes blessées (notamment homos), comme pour marquer leur ras-le-bol et la distance (genre « Nous on ne mange pas de ce pain-là ! Et au diable le lobby LGBT qui nous transforme en prêtres-tous-pédophiles! »). Et si ces prélats se calmaient un peu et faisaient un petit effort d’imagination ? Car, qu’ils s’en rendent compte ou non, il y a des personnes homos dans l’assistance. Et si ces prélats sortaient du dégoût à notre encontre ? Car beaucoup de personnes homos ou gays friendly les attendent et sont des promesses de rencontres filiales et fraternelles extraordinaires.