Nuit Blanche (et drapeaux blancs, pour les J.O. mais plus largement pour le blanc)

Nuit Blanche (et drapeaux blancs, pour les J.O. mais plus largement pour le blanc)


 

1) Hier, je suis allé à « La Nuit Blanche » à Paris (cf. 7 photos ci-dessous). Tout ce que je décris dans le langage codé du diable et dans mon livre Les Bobos en Vérité y était. Notamment mon code bobo « La folie pour le blanc » (plein de bateaux-mouches avec des figurants qui agitaient des drapeaux blancs). Notamment le concert Triangle-Carré-Rond sur le Pont des Invalides. Notamment les rideaux aquatiques (avec des images de calligraphie arabo-orientale, avec des animaux et des chimères qui s’humanisent et qui se transforment en bêtes du Gévaudan). Bref, plein d’annonces de la Bête, de la puce, de la Religion Naturelle imposée par le Gouvernement Mondial Maçonnique.
 

2) L’autre nom du diable, c’est « Le Futur » (en plus du « Changement » et du « Progrès »). C’est particulièrement visible avec cette pub de l’Audi A3 (qui évoque « La Bête » et « L’inspiration par le futur)… ce qui nous appelle à bien faire la différence (comme le suggère Fabrice Hadjadj) entre le Futur (projection et transfert égocentriques de soi vers le néant) et l’Avenir (réception du Dieu éternel qu’est Jésus).
 

 

3) Ce primat de l’émotion (je le vois actuellement dans les publicités et avec l’émission The Voice Kids : il est toujours question de « saisir l’instant », de « donner de l’émotion », de « raconter une histoire », de « goûter et de se régaler » en procurant de l’émotion, de choisir « au feeling », de « le sentir », de « s’éclater », d’« avoir le déclic » ou « la bonne idée », de parvenir à « faire dresser les poil et à créer des étoiles dans les yeux », d’« être magique et créatif », de « saisir l’émotion ») est en réalité le comble de l’instinct, de la passion/possession, de l’individualisme, de la subjectivité (au détriment de l’objectivité invisible qu’est Jésus), de la consommation, du narcissisme, de l’hédonisme égocentrique, de l’hystérie. Je n’ai rien contre les émotions lorsqu’elles sont ordonnées à Jésus. Mais sans Lui, alors là, ça part vraiment dans tous les sens.
 

4) Dans la droite ligne de cette propagande antéchristique/maçonnique en faveur de l’émotion, il est évident avec cette publicité de Aviva que le but de la manœuvre est de nous mettre, via les émotions, en boîte… ou en cube. Saisir l’émotion revient à saisir l’Humain, son âme, et à le manipuler pour le vider de son âme. La séduction par l’émotions est l’art du Séducteur (autre nom de Satan).
 

 

5) Les publicités Wiko (toujours avec cette emphase sur le W) jouent à fond sur l’idée du doigt intelligent, connecté, technologisé, qui serait un humain en miniature.
 
digital-doigt
 

6) Avec tout le respect que j’ai pour les paroles et pour la Vierge et pour la bonne intention, la chanson « Regarde l’étoile » me donne un gros mal de crâne pas possible lol. (Y’a pas le droit de faire ça à Marie ! lol)
 

La Bête sur le rideau aquatique de La Nuit Blanche 2016

La Bête sur le rideau aquatique de La Nuit Blanche 2016


 
Au départ, la bête rouge gambade...

Au départ, la bête rouge gambade…


 
... puis la Bête bleue arrive en fondu enchaîné!

… puis la Bête bleue arrive en fondu enchaîné!


 
La Bête nous regarde...

La Bête nous regarde…


 
Enfin, tout s'embrase.

Enfin, tout s’embrase.


 
Le bal des drapeaux blancs

Le bal des drapeaux blancs


 
20161002_001206