Réponse au journal Famille Chrétienne qui appelle à manifester le 16 octobre avec La Manif Pour Tous et qui, par homophobie, refuse d’entendre raison :
 
capture-decran-2016-10-12-a-17-44-41
 

1. Il est impossible d’abroger la loi Taubira sans expliquer et dénoncer la bipolarité hétérosexualité-homosexualité, et sans le laisser faire par les personnes homos elles-mêmes.
 

2. Refuser la GPA et PMA ne sert à rien si vous ne dénoncez pas leur alibi sentimental : la croyance sociale en l’« amour » homo.
 

3. Tant que vous n’aurez pas compris que « l’idéologie du genre » est concrètement et discursivement et socialement l’hétérosexualité, vous cautionnerez aveuglément le Gender et le diaboliserez en « idéologie » ou « système totalitaire » pour ne pas reconnaître votre collaboration. Et rien ne sert de citer le Pape pour se donner une contenance.
 

4. Votre fondamentalisme familialiste et nataliste frise l’hystérie et passe à côté du débat sur la sexualité, la personne, l’amour. Vous êtes inaudibles et vous vous servez autant de l’enfant et de la mère que les promoteurs de la GPA.
 

5. Oui, on a compris que vous aviez une carrière politique à défendre et des intérêts financiers/de pouvoir à défendre. Mais d’une part la campagne de Jean-Frédéric est une mascarade (il n’y aura aucune abrogation sans abord de l’homosexualité) et d’autre part il n’y aucun « réveil des consciences » si vous fuyez, par homophobie primaire, l’alibi qui sous-tend toutes les lois transhumanistes que vous combattez, à savoir l’homosexualité et le primat de la volonté/sentiment individuel(-le) c’est-à-dire l’hétérosexualité.

 

Pour toutes ces raisons, il est non seulement inutile, mais dangereux, d’aller manifester le 16 octobre. Votre aveuglement et refus de réfléchir et d’écouter les personnes homosexuelles se retourneront, qu’on le veuille ou non, sur vous.