Les lecteurs de Riposte Catholique ou de Français de Souche (bien sûr ceux qui croient ce que ces revues disent) devraient se faire soigner. Ça urge. Elles font et veulent le malheur de l’Église.