Saintes paroles du Pape François hier à Santa Marta, et son éloge du sentiment de honte :
 

« La confession est une rencontre avec Jésus, mais avec le Jésus qui nous attend, qui nous attend tels que nous sommes. ‘Seigneur, regarde: moi, je suis comme ça. J’ai honte de dire la vérité : j’ai fait ça, j’ai pensé ça.’ Mais la honte est une véritable vertu chrétienne et humaine… la capacité d’avoir honte. Je ne sais pas si en italien ça se dit, mais par chez nous, à ceux qui ne peuvent pas avoir honte, on les appelle les ‘sans-honte’. Untel est un ‘sans-honte’ parce qu’il n’a pas la capacité d’avoir honte, et ressentir de la honte est une vertu de l’humble, de l’homme et de la femme qui sont humbles. »
 

Tellement d’accord !
 

Santas palabras del Papa Francisco ayer en Santa Marta, sobre el sentimiento de culpa y de verguënza :
 

« La confesión es un encuentro con Jesús, pero con el Jesús que nos espera, que nos espera como somos. ‘Pero Señor, mira yo soy así… me avergüenza decir la verdad: He hecho esto, he pensado esto’. Pero la vergüenza es una verdadera virtud cristiana y también humana… la capacidad de avergonzarse: yo no se si en italiano se dice así, pero en nuestra tierra a aquellos que no pueden avergonzarse se les llama ‘sinvergüenzas’: esto es un ‘sin vergüenza’, porque no tiene la capacidad de avergonzarse y avergonzarse es una virtud del humilde, del hombre y de la mujer que son humildes. »