Message à vous mes frères homosexuels : se proclamer « homosexuel mais pas gay » m’insupporte au plus haut point. J’entends en filigrane dans cette expression une haine très homophobe de la minorité ou du lobby LGBT (même si cette haine se veut ciblée à une minorité de personnes homosexuelles pour sauver la grande majorité d’entre elles), et une justification de la pratique homosexuelle à partir du moment où celle-ci serait discrète, qui m’agressent. Car la plupart des personnes homosexuelles, maraisiennes inclus, tient ce discours. Et pendant ce temps, personne ne dénonce la violence de la pratique homo, qu’elle soit vécue au grand jour ou discrètement à la campagne. Oui, se dire « homo et pas gay », c’est puant et même pas courageux, car ceux qui le font ne remettent pas en cause leurs propres pratiques sexuelles.