30 octobre 2012. Sur France Inter, l’ « humoriste » Sofia Aram, en détournant de son contexte une phrase du Happening de l’Alliance VITA qui a eu lieu une semaine auparavant (« Papa, maman, on ment pas aux enfants »), entend ringardiser ce qu’elle considère comme une manifestation bourgeoise et homophobe. Le pire, c’est qu’elle se croit drôle et ultra-subversive, alors que son imitation de la bourgeoise prouve précisément qu’elle est encore plus ringarde que les soi-disant « ringards cathos » qu’elle attaque. Car qui, sinon les vrais « has been », peuvent encore s’imaginer que les bourgeoises d’aujourd’hui sont les répliques exactes de la parodie éculée des années 1990 des « Visiteurs »?  Si cette journaliste veut vraiment être à la page et « casser du bourgeois des années 2010 », elle n’a qu’à se retourner contre elle-même, car les bourgeoises « nouvelle génération », ce sont précisément les bobos anti-cléricales, anti-traditions, gauche caviar, tyranniques dans leur révolte, faussement décontractées et déconneuses, qui ont jeté leur collier de perles pour le remplacer par les attributs mondains et conformistes de l’anti-politiquement correct… et elle les représente à merveille !