Soirée passée avec 4 amis, dont une Noire et deux musulmans « bledards » (tous natifs de France) avec beaucoup d’auto-dérision, d’humour, de sens critique, d’ironie, de recul vis-à-vis de leur propre culture et des excès-misères-beautés de l’islam et de leur éducation et de leur terre d’appartenance. Hyper drôles. Ils sont parfois – et toujours gentiment, avec 2nd degré – anti-Arabes et anti-Maghrébins… alors qu’ils sont eux-mêmes Maghrébins, jouent mi-sérieusement mi-cyniquement aux réacs, aux xénophobes et aux Français plus français que les Français (parfois clairement anti-avortement, anti-Macron, anti-pratique-homo : j’ai pu dire mon opposition au « mariage gay » sans me prendre de pierre) … tout comme la plupart des personnes homos peuvent se permettre plus librement de croquer le « milieu homo » et ne passeront pas pour des « homophobes », étant elles-mêmes concernées. Oui, j’aime cet humour grinçant et attendri des Maghrébins par rapport à eux-mêmes, cet humour pimenté et d’auto-dérision des « Blacks » vis-à-vis des Africains et des « Noirs de France » : du moment que cet acide ne vire pas à l’auto-exclusion, à l’homophobie, à l’auto-stigmatisation, à la haine de soi. Ça me rassure beaucoup sur les musulmans, et notamment, sur la capacité des nouvelles générations de Maghrébins fraîchement adultes et « positivement occidentalisés » de se remettre en question, de nous faire rire et de rire d’eux-mêmes, de défendre des valeurs parfois très proches du catholicisme. Nous nous retrouvons comme des frères qui ignoraient depuis peu leurs ressemblances. C’est bluffant. C’est touchant. C’est drôle. C’est ça, à mon avis, les vraies soirées islamo-chrétiennes!^^ (autour d’un bon Privacy : jeu de questions les plus tabous et salaaaces haha)