Extrait du chapitre III (Apo ; dédié à la Blockchain) dans mon prochain livre :
 

 

« En ce moment, la Blockchain fait sa grande braderie de l’entreprise, de l’entreprenariat, et vide justement l’entreprise et le patronat de toute son incarnation, essence et durabilité. C’est le « changement » absolu. Il faut tout casser, révolutionner, inverser, déménager, régenter soi-même! Tout le monde, surtout les jeunes et trentenaires, peut devenir patron et virer papy (cf. la création de l’Ado Directeur Marketing chez Fanta, par exemple)! Le vrai chef humain n’existe plus, puisqu’il est remplacé tacitement par l’Antéchrist, c’est-à-dire le dieu « Changement & Diversité ». On nous presse à créer notre site internet pro, notre start-up, notre incubateur, notre propre « boîte » (ou cube!) dont le levier est l’hétérosexualité, appelée aussi « diversité » (n’oublions pas que l’hétérosexualité est le fanatisme des différences) : « Si on veut créer des grandes starts-up, on a besoin de diversité. » dit Xavier Niel, le patron de Free, au micro de France Inter le 29 juin 2017. « C’est la diversité qui permet de créer ces grands succès. » Il faut savoir que Monsieur Niel et ses agents macronistes en costume cravate ont jeté leur dévolu sur Paris et la France pour technologiser l’Europe entière et le monde, en faire la nouvelle Silicon Valley. Leur projet Station F, par exemple, est un laboratoire-apéritif : grâce à ce dernier, ils comptent mettre en place une fourmilière de patrons en carton où ça crée son entreprise comme ça fait un gâteau. « Station F, c’est l’idée de transformer Paris en l’endroit dans lequel on va pouvoir créer son entreprise. » Pas cher, mon esclavage actif, pas cher! »
 
 
 

Au passage, Station F sera inaugurée par Macron aujourd’hui…