Merci Seigneur de m’avoir rendu aussi sensible, et aussi insensible à la sensiblerie !