La prochaine série de Canal +, qui sort le 27 octobre, The Young Pope, sera le portrait d’un Pape Antéchristique, qui se dit divisé, paradoxal, rebelle, qui n’a pas de péché à avouer, qui se prend pour Dieu et qui refuse d’être serviteur docile du Christ. Un Pape révolutionnaire, dont j’ai parlé dans mon article sur l’Antéchrist et dont le film bobo-démago « Le Pape François » (dont je vais écrire bientôt une critique) annonce l’arrivée imminente.

 

« Nullissime ! », la série Young Pope ? C’est sans doute ce qu’on va entendre de la part de la grande majorité des catholiques (tout comme ils avaient surréagi à la sortie d’Inquisitio ou d’Ainsi soient-ils). Mais en se plaçant dans la réaction plus que dans la réflexion, non seulement ils ne luttent pas contre ce pour quoi ils s’offusquent, mais inconsciemment ils finissent par l’intégrer et même paradoxalement par le magnifier. La plupart des catholiques se font avoir comme des bleus. Alors ANALYSE et CONFIANCE. Pas de MÉPRIS ni de FUITE. On regarde la Bête quasiment en face.