Nos gouvernants « pro-mariage-pour-tous » confondent leur caricature d’homophobie (= l’opposition à tout désir exprimé par une personne homosexuelle, ou à tout désir qu’on prête à cette dernière soi-disant « pour son bien ») avec la véritable homophobie (= l’agression envers une personne homosexuelle)… en faisant passer la première pour la seconde. Confusion « gay friendly » on ne peut plus homophobe !