Parce que je refuse de vous prendre pour des cons et par les sentiments.
 
Capture d'écran 2015-11-06 16.31.23
 

Sans jalousie aucune de ma part (car je préfère largement l’isolement à cause de la Vérité que les applaudissements pour un narcissisme émotionnel bon marché), j’observe le relatif succès des articles “Je prie pour toi parce que nous devons nous aimer, nous unir et obéir à notre Église et parce que je te comprends” de Clément Borioli (1 et 2). Maintenant je comprends mieux la raison du désintérêt des médias cathos français à mon égard : je ne pleure pas assez quand je parle d’homosexualité! lol

 

Bon, Clément Borioli ne raconte pas que des salades : il mélange à celles-ci des phrases évangéliques, des évidences de bon sens, des aphorismes bien intentionnés qui ne choquent pas (c’est pourquoi c’est difficile de tout rejeter en bloc et d’identifier de prime abord l’arnaque). Le problème de ses articles, c’est qu’ils n’ont pas de contenu, qu’ils ne parlent pas d’homosexualité (le ressenti biographique ne remplace pas l’analyse), de la réalité, de la Vérité, de la Croix. Ce sont des pleurs ‘compassionnels’, sentimentalistes, doloristes et spiritualistes. Je reconnais une dérive sensibleriste similaire dans les articles écrits par des internautes homosexuels chrétiens, qui confondent le Pape avec leur ours en peluche, ou pour scandaliser dans les chaumières LMPT (Bobby Oscar Lopez, Jean-Pier Delaume-Myard). Ils proposent une fraternité spirituelle avec des étoiles dans les yeux. Guimauve adolescente sucrée qui fait plaisir aux sentimentalistes « chrétiens ». Ils se réduisent à des lettres de journal intime pleines de bonnes intentions (« Il ne faut pas être homophobe »; « Je te comprends », « Je suis comme toi », « Je prie pour toi, mon frère homosexuel que j’aime tant »; « Dieu te pardonne. Nous allons prier ensemble. Ça va être très fort. » ; “Serre-moi dans tes bras (chastement)”; etc.). Euh… ok. Et après avoir parlé du triptyque spiritualiste “amitié/chasteté/sainteté”, c’est quoi le message de l’Église ? la parole de Vérité sur l’homosexualité? l’exigence et le chemin concret pour les personnes durablement homosexuelles ? Que dalle. L’apostolat Courage propose un accompagnement : non une vocation. Parce qu’il n’ose pas exiger le célibat continent et l’évangélisation à la grande majorité de ses membres qui n’est pas appelée au mariage. C’est ça la vérité. Alors que les choses soient claires : je n’aime pas du tout cette camaraderie mystico-gélatineuse. Courage n’a pas vocation à être une usine à hugs spirituels. Et le pire, c’est qu’on va nous bassiner avec une mauvaise compréhension du mot « miséricorde » pendant une année entière à partir du mois prochain !

 

S’il vous plaît : moins d’effusion sentimentale, et plus de Vérité ! Nous n’avons pas éternellement quatorze ans et nous n’avons pas vocation à nous exprimer comme des Pascal Obispo cathos. Nous pouvons mieux faire !
 
 
 

N.B. : Un autre article pour poursuivre la réflexion. Et la traduction espagnole de cet article se trouve sur le lien suivant.