Capture d'écran 2014-08-27 09.19.55

Post Facebook de LMPT du 26 août 2014

Non. Je ne rêve pas… Les responsables de LMPT se permettent maintenant de faire la leçon à Mme Vallaud-Belkacem et de dire que ses propos sur l’homosexualité constituent une nouvelle raison de se déplacer dans la rue pour la Manif du 5 octobre 2014. Mais de qui se moquent-ils ? Ils jouent l’indignation, la surprise, s’offusquent que la nouvelle ministre de l’Éducation Nationale arrive la bouche en coeur avec le dossier de l’homosexualité et de l’homophobie (et non pas celui de la GPA ou du Plan Égalité)… alors que depuis deux ans, ils n’ont fait qu’éluder et négliger eux-mêmes la question de l’homosexualité et de l’homophobie, mépriser mes travaux sur l’homosexualité, sans jamais justifier ni assumer leur opposition à l’Union civile ni au « mariage pour tous » (ils n’ont parlé que des conséquences de ces lois) autrement que par un « NON » timide et peu assuré. C’est contre eux-mêmes qu’ils devraient s’indigner. C’est leur peur de traiter de l’homosexualité ( = ça rentre aussi dans la définition de l’homophobie, la vraie) qu’ils devraient dénoncer. Qu’ils ne viennent pas pleurer, maintenant, de ne pas avoir reconnu le sujet de l’homosexualité comme CENTRAL dans la politique pro-GPA, pro-Gender, pro-mariage, de notre gouvernement ! Qu’ils ne reprochent pas à Najat Vallaud-Belkacem de parler d’homosexualité ! Ils n’en ont pas parlé eux-mêmes ! Honteux, et de la part de Frigide Barjot, et de la part de Ludovine de la Rochère et Albéric Dumont.