Le drame concernant l’homosexualité dans l’Église et chez les prêtres, c’est que les cardinaux progressistes et les cardinaux conservateurs commencent maintenant à s’accuser entre eux (d’homosexualité et d’homophobie), mais aucun des 2 camps n’annonce la Bonne Nouvelle aux personnes homos.
 

La Fachosphère « catholique » (Réinformation TV, Riposte Catholique, Infocatólica, le blog du père Pagès, le blog de Jeanne Smits, Salon Lège, etc.) applaudit en ce moment Mgr Morlino, Mgr Sarah, Mgr Aquila, Mgr Schneider, tous les cardinaux soi-disant « couillus » qui diabolisent les personnes homos sous forme de « lobby gay » et même maintenant de « mafia rose sacerdotale » insidieusement infiltrée dans le clergé. Elle réclame un nettoyage sérieux de la Curie. Quant à la Libérosphère « catholique » (l’ex-père Charamsa, le père James Martin, les prêtres anti-pédophilie, etc.), ils sont également partisans d’une délation généralisée, d’un outing émancipateur, d’un coming out sacerdotal global, afin d’abattre ce « tabou de l’homosexualité ecclésiale » et cette « hypocrisie » du puritanisme tradi.
 

 

N.B. : Les fachos tradis, ils commencent à me les briser sévère… (Quand je vois le mur Facebook du pédopsychiatre Vincent Rouyer qui s’est transformé en véritable Mur des Cons avec le temps, alors même qu’il me cite… c’est le pompon.)