Le Seigneur Jésus fait bien les choses. Hier soir, je me trouvais au concert de Marguerite (au passage, plaisir de retrouver Jean-Charles Wintrebert ; et d’entendre pendant l’entracte la chanteuse m’avouer qu’elle avait écouté le matin même avec plaisir ma chanson « Catholicisme meilleur chemin de Vérité »), et comme par hasard, Il m’a mis à la table d’un développeur de jeux vidéos hyper drôle, Marc, qui va prochainement sortir un jeu dont le nom tape exactement dans le mille de mon chapitre 2 de Homo-Bobo-Apo à propos de la tentative du Gouvernement Mondial de transformer l’Homme en cube de rationalité divine : God is a Cube ! J’ai vu aussi Fabrice Hadjadj… qui enchaîne les conférences de Carême partout. Nous ne sommes pas du même monde. J’y ai vu le danger de la mondanité et de l’installation d’un apostolat (par certains aspects utile) dans un statut de conférencier ou d’orateur, qui ne m’attire pas du tout et que je suis heureux de ne pas connaître. Car c’est un véritable détournement de la Vérité, sous couvert de L’annoncer. Et je dis cela sans jalousie aucune. Ce qui est bien dans l’apostolat de l’homosexualité, c’est qu’il est tellement pauvre et détesté y compris des catholiques, tellement risqué et incompris, tellement ingrat et peu lucratif, qu’il ne risque pas de nous faire tomber dans le boboïsme, le business, la posture conférencière, l’esbroufe et la mondanité, et de nous faire prendre le melon. Il nous humilie et nous met le nez dans la poussière très vite. Impossible, quand on le mène correctement, de s’y installer, et de se construire une chaire universitaire douillette.
 

Enfin, une amie (Lili) m’envoie ces mots si justes de saint François de Sales, qui s’appliquent à la perfection à la relation homo : « Il y a certains amours qui semblent extrêmement grands et parfaits aux yeux des créatures, qui devant Dieu se trouveront petits et de nulle valeur. La raison est que ces amitiés ne sont point fondées en la vraie charité, qui est envers Dieu, mais seulement en certaines ententes et inclinations naturelles. » Quelle actualité !