Lors d’une conférence aujourd’hui, une élève de terminale du Lycée Paul Claudel m’a posé cette question : « Qu’est-ce que vous attire chez un homme et que vous ne trouvez pas chez une femme ? » Elle m’a donné l’occasion de répondre ceci : « Je crois que ce que j’ai recherché au fond dans toutes mes histoires amoureuses homosexuelles, c’était l’amitié (masculine, dont j’ai été si longtemps privé dans ma jeunesse) et la paternité (que j’ai fuie étant petit, par rapport à mon père ; et que je fuis encore, cette fois dans ma vie d’adulte). »