Dans l’avion pour la Martinique, j’ai lu la correspondance entre Jacques Maritain et Julien Green que certains Pascal Sevran m’avaient décrite comme le « fin du fin » de la pensée sur l’homosexualité et sur leur définition de « l’amour d’amitié ». J’ai trouvé que ça ne cassait pas des briques.