Banque 0

 

La puce électronique (la fameuse « marque de la bête » dans l’Apocalypse, autrement appelée Blockchain), signe sub-cutané de l’esclavage moderne, va être imposée à toute la Planète plus vite qu’on n’imagine, et sans même que nous nous en rendions compte, dans la lignée du fulgurant règne du téléphone portable qui s’est étendu aux continents y compris les plus pauvres. Sans elle, nous ne pourrons plus rien acheter ni vendre, nous ne pourrons plus avoir accès à de nombreuses denrées vitales, nous serons privés de soins et de savoir. Et une fois qu’elle sera greffée sur notre front ou sous notre main droite, nous deviendrons totalement dépendants d’un apparent « nous-mêmes » qui ne sera en réalité qu’un Système invisible satanique qui nous manipule à distance, y compris par la pensée.
 

Publicité  pour la banque ING Direct

Publicité pour la banque ING Direct


 

Au départ, un certain nombre résisteront à la puce : « Ah ça, moi, jamais ! » Et puis par paresse, par « facilité », par fascination de la nouveauté, par peur, par impatience, par orgueil, par goût du paraître et du pouvoir, par « nécessité », par sécurité, par spiritualité, nous allons voir s’y soumettre beaucoup d’êtres humains désireux de jouer aux Cyborg du futur, de ne pas être « hors coup » et de prendre en main leur vie pour survivre. La puce électronique a des arguments de poids en sa faveur : elle nous permet de stocker notre argent, du savoir, de la mémoire, des médicaments (contre des virus et des maladies nouvelles) donc de la santé, des codes secrets et des informations confidentielles, de l’énergie, de la jouissance, du bien-être, de la sécurité, du relationnel, du ludique, du politique, etc. Elle nous permet d’accéder à de nouveaux mondes qui, sans elle, resteraient inaccessibles. Elle réunit notre carte d’identité, notre carte bancaire, notre carte Vitale, nos clés (de voiture, de maison, de comptes), nos photos souvenirs, internet, notre assurance. Elle donne l’illusion que l’Homme est son propre maître, son propre créateur et sauveur, et qu’en plus il serait libre parce que c’est lui qui s’imposerait à lui-même et à son propre corps cet esclavage technologique.
 
Banque 3
 

La puce, nous pouvons déjà voir que nous y allons à vitesse grand « V » rien qu’en observant les publicités sur les banques (qui jouent à fond la carte de l’identification amoureuse, de l’affectivité : « J’aime ma banque. Je suis ma banque. ») ainsi que les tentatives de plus en plus efficaces d’éradication de l’argent liquide lancées par le Gouvernement Mondial. En effet, Il enclenche déjà des cracks boursiers impressionnants qui dévaluent et ridiculisent les monnaies nationales : Wall Street est sur le point de s’écrouler totalement ; les chéquiers, les pièces, les billets sont sur le point de disparaître pour s’intérioriser et s’invisibiliser en êtres humains-objets ; l’étalon or va grimper en flèche.
 
banque 2
 

À plus ou moins long terme, ce Gouvernement invisible, alliant finance et médias, fondé sur l’individualisme (anti)matérialiste de masse, essaie de nous faire croire qu’on ne peut pas avoir confiance aux banquiers ni aux monnaies et aux Bourses extérieures à nous-mêmes, mais qu’en revanche, nous ne pourrons faire réellement confiance qu’à nous-mêmes devenus banque intérieure. Tu seras ta banque, mon fils ! Tu deviendras une banque humaine, sans bourses (dans tous les sens du terme… c’est-à-dire un être asexué, robotisé, affranchi d’un banquier et du système financier altérisé), anti-Système. J’ai étudié, dans mon bouquin sur les bobos, toutes les pubs actuelles qui essaient de faire passer notre banque pour notre épouse ou pour le mariage (il est question d’adultère, de fidélité, de confiance). Les Illuminati font tout pour faire fusionner l’individu et sa banque, afin que l’Humain devienne sa propre banque, ou plutôt ait sa banque à l’intérieur de sa peau. Celui qui ne l’aura pas sera poussé au suicide, à la famine, coupé du « monde ». Et le Cyborg, esclave de lui-même, pourra crier : « Ma banque c’était d’abord mon amour… et puis finalement, c’est moi ! Il y a de l’or en moi ! Je peux stocker en moi tous mes sens, mon intelligence, ma connaissance, mes batteries, mon pouvoir, ma jouissance, mes performances, mes émotions, mon savoir-faire ! » (Des films d’animation anodins comme « Vice Versa » vont dans ce sens) Les banques de sperme, ce ne sont pas que des lieux extérieurs ou sur internet : c’est l’Homme Nouveau que la puce électronique veut créer. Les crises financières d’envergure que le Gouvernement Mondial orchestre n’ont pour but que de faire disparaître l’argent liquide pour transformer l’être humain en banque sur pattes soumise, et que d’imposer à l’Humanité la « nécessité » de la puce électronique. Celui qui ne s’y pliera pas semblera se mettre en grève de la faim, s’infliger une mort lente et une euthanasie… alors qu’en réalité, c’est lui qui sera réellement libre et humain. Ça va être dur de tenir bon. Mais ce sera juste de tenir bon !
 

 

 

 

 

 

 

 
 
 

Allez ! Mais pucez-nous, bordel !

Allez ! Mais pucez-nous, bordel ! Quand la carte bancaire disparaîtra, ce sera le début de la fin


 
 
 

Je vous renvoie également à ces 4 articles : Le Gouvernement Mondial, les casques à réalité augmentée, les tatouages-puces (fonctionnant comme des patchs), et le numéro de téléphone.