Ma main à couper que la rencontre Poutine-Macron à Versailles aujourd’hui va virer à la leçon de morale gay friendly de bas étage et se focaliser/crisper sur l’homosexualité. L’arrogance des Français, c’est effrayant…! J’ai honte d’avance pour Macron (même si l’hétérosexisme de Poutine n’est pas moins honteux ni moins moraliste). Ce sont deux imbéciles orgueilleux qui se font face. Cette centralité laissée à l’homosexualité (la délirante légende noire des « camps de concentration pour homosexuels en Tchétchénie », tramée de toutes pièces par les libertins occidentaux qui n’y connaissent absolument rien à l’homophobie) en dit long sur l’état pitoyable du débat politique international actuel, et sur l’imminence de la Troisième Guerre mondiale… quoiqu’en pensent les méprisants Fikmonskov qui continuent à ignorer, par homophobie primaire, la place principale d’alibi affectif qu’occupe l’homosexualité dans l’imaginaire collectif mondial (cf. mon livre Homosexualité, la Priorité niée, à lire de toute urgence)
 

Le ridicule ne tue pas