Aujourd’hui, c’est la saint Antoine de Padoue. Bonne fête mon ami, mon frère fidèle, celui qui a été vu avec l’enfant-Jésus en personne… alors que c’était au XIIIe siècle.
 

Et pour la petite histoire, je vous ai raconté récemment que j’avais fait la rencontre d’un gars homo franc-maçon à la loge du Grand-Orient (on s’est baladés à Versailles dimanche dernier). Eh bien même lui qui ne croit pas que Dieu est Jésus, mais qu’en revanche les objets, le Cosmos et les êtres vivants sont « chargés » énergétiquement de la somme de nos perceptions, volontés et intelligences (ça s’appelle « les égrégores »), est allé il y a quelques temps à Padoue (Italie) et a admis que lorsqu’il a visité la Basilique de saint Antoine (que je suis allé voir 2 fois dans ma vie : y sont exposés des objets ayant réellement été portés par le saint, des reliques, et même sa sainte langue !😅), il a ressenti une charge énergétique puissante irradiée par la chasuble de saint Antoine, un fort tsunami corporel et du coeur qui à sa grande surprise l’a fait trembler intérieurement de tout son corps. Il m’a dit : « C’était chargé ! ». Pourtant, il refuse Jésus, et s’est tout de suite rabattu sur les autres phénomènes « énergétiques » qu’il a pu rarement connaître dans des cultures bouddhisantes pour rationaliser l’événement et pour ne pas assumer la Présence christique chez saint Antoine. Mais il l’a quand même reconnue. Il m’a raconté cette curieuse rencontre « électrique » entre lui et le vêtement clérical porté par saint Antoine. Ça m’a fait sourire, et au fond, pas du tout étonné. 😁
 

Alors n’hésitez pas, aujourd’hui, à demander quelque chose de précis à saint Antoine de Padoue. Ce n’est ni un gri-gri ni Dieu en personne, mais il est spécialement habité et écouté par Dieu.