La femme demande. L’homme donne.

 

(Réflexion que je me suis faite en pensant à la vierge Marie à Cana ; au fait que seuls les hommes peuvent être prêtres ; au fait qu’il y a davantage de femmes qui prient que d’homme ; mais aussi à l’acte sexuel femme-homme ; ou bien encore à une expérience récente que j’ai faite pendant que je marchais dans les rues à Paris : quand une femme fait l’aumône, je suis largement plus tenté de lui donner une pièce et de la croire dans sa demande que si c’est un homme).