Moi qui maintenant suis amené à côtoyer de près, sur les plateaux-télé et lors des débats, les militants pro-mariage-pour-tous, je peux vous assurer, sans trop exagérer, que le spectacle vaut le détour ! L’attitude de ceux qui se présentent comme les défenseurs des opprimés, de la liberté, de l’Égalité, de la tolérance et de la lutte contre les discriminations, est fascinante à observer en coulisses. Ils se comportent au mieux comme des robots ou des individus froids, qui n’adressent la parole à personne, qui ne te regardent même pas dans les yeux, qui ne te posent aucune question, qui ne sourient jamais (il n’y a que nos ministres socialistes pour avoir encore l’énergie du faux-cul), au pire comme des tueurs à gage, limite qui te foutent les boules par leur mutisme et leurs yeux qui t’ont déjà diabolisé avant même de te connaître (parce qu’on leur a dit que tu ne pensais pas comme eux, donc que tu étais forcément un « méchant homophobe » à éliminer et à mépriser). D’ailleurs, le jour où je suis passé, fin décembre 2012, sur la chaîne MCE, une des invités du plateau qui avait été parachutée dans le camp des « pro-mariage-pour-tous » parce qu’elle n’y connaissait rien au thème, et qu’a priori, son environnement social l’avait prédisposé à jouer innocemment le rôle « sympatoche » de la nana « ouverte et gay friendly« , m’avait trouvé tellement convivial et affable lors du maquillage qu’il lui a fallu un temps pour capter que je n’étais pas pour le projet de loi mais contre. Elle a halluciné. Pour elle, seuls les pro-mariage-pour-tous pouvaient être « sympas et cools »… Elle a doublement halluciné quand, à l’antenne, elle s’est rendue compte combien les défenseurs du « mariage pour tous » étaient agressifs, de mauvaise foi ou carrément vidés d’humanité. Je crois que cette petite expérience télévisuelle l’a poussé, sinon à changer d’avis, au moins à revoir ses clichés sur la gentillesse et l’ouverture des « progressistes »… qui en actes et en attitudes, ont tout des pires réactionnaires.