Je regarde le Journal Télévisé de TF1, j’écoute les analyses journalistiques des attentats de Catalogne. C’est d’une pauvreté affligeante. L’unique chose que les interviewés trouvent à dire, c’est que « le seul but des terroristes, c’est de semer la peur et la terreur ». Ce n’est absolument pas vrai.
 

Toute la dimension surnaturelle, satanique, messianiste, altermondialiste, justicière, héroïste, antéchristique, apocalyptique et eschatologique des actions terroristes est gommée. Alors que pourtant, il suffit de s’intéresser un peu à l’eschatologie musulmane pour voir que selon les djihadistes, Messie-Jésus redescendra d’une manière physique et militaire, et sera défendu par des soldats (eux-mêmes) qui se prennent pour les anges du Jugement dernier. Le but des assaillants n’est pas de créer un bain de sang : c’est de sauver et purifier la planète, en la débarrassant de tous ses « infidèles ».
 

Il est toujours plus facile de réduire les attentats à des « coups de folie », à des « problèmes psychiatriques », à une « volonté irrationnelle de terroriser et de tuer », de caricaturer les djihadistes comme des méchants de dessins animés. Mais par ces procès d’intentions simplistes et manichéens, les journalistes et les bobos couvrent les actes terroristes qui les indignent. C’est aussi, de leur part, de la manipulation, de la propagande, de la collaboration inconsciente avec ce qu’ils dénoncent. Car ils nous mentent.