Comme vous le savez peut-être, c’est bientôt la Fin des Temps, et l’arrivée triomphale de Jésus ! Quel jour exactement ? On ne sait pas, et on n’a pas à chercher à le savoir. Pas même le Fils n’est au courant. En revanche, comme je le dis souvent, ce n’est pas parce qu’on ne connaît pas le jour de la naissance qu’on ne peut pas identifier les contractions. Et là, les Signes des Temps et les contractions s’accumulent. Alors c’est le moment de se préparer. En particulier pour la bataille emblématique finale qui va vraisemblablement opposer toutes les nations de la Terre : la bataille d’Armageddon. Vous avez votre rosaire et la joie au cœur ? Eh ben on est partis !
 

1) La Bataille d’Armageddon annoncée dans l’Apocalypse et les Saintes Écritures :


 

Selon l’Apocalypse, à la Fin des Temps, le Bien et le mal s’affronteront à Armageddon : « Ce sont des esprits démoniaques qui produisent des signes, et s’en vont vers les rois du monde entier afin de les rassembler pour la Bataille du grand Jour de Dieu, le Souverain de l’univers. Ils les rassemblèrent au lieu dit, en hébreu, Harmagedôn. » (Ap 16, 14-16). Armageddon, aussi appelé la Plaine de Josaphat, se situe en Palestine, près du Mont Carmel, à environ 88 km au Nord de Jérusalem (Israël). Cette distance qui sépare la Plaine de Josaphat de Jérusalem n’est pas sans rappeler l’antique Golgotha, « Lieu du Crâne » où a été crucifié le Christ. 1 Par ailleurs, symboliquement, cette vallée est le centre de la Terre Sainte mais aussi de la terre tout court, le point de jonction entre l’Orient et l’Occident, le croisement des continents africain, indo-asiatique et européen. Josaphat se traduit par « Dieu qui juge ». Parfait pour le Jugement dernier !
 

Il est aussi question de cette bataille dans le chapitre 4 du Livre de Joël v. 1 à 21, aux chapitres 38 et 39 du Livre d’Ezéchiel, à la différence près que ce sont les noms des villes ennemies qui changent : dans Ezéchiel, Gog (l’armée du mal) combat Magog (l’armée du Bien), mais toujours au « Nombril du Monde » (Ez 38, 12) et à la Fin des Temps.
 

2) La Bataille d’Armageddon annoncée par les sanctuaires dédiés à l’Archange saint Michel :


 

Des indices angéliques (et topographiques) puissants nous montrent déjà où l’épée du Seigneur va frapper, par l’intermédiaire de l’Archange Saint Michel. Une mystérieuse ligne imaginaire unit entre eux sept sanctuaires dédiés à Saint Michel, de l’Irlande jusqu’en Israël (proche du Mont Carmel). Avec Dieu, c’est étonnant, concret, délicat, drôle, précis, chirurgical.
 

 

3) La Bataille d’Armageddon annoncée bizarrement par les films actuels promouvant l’homosexualité


 

La Bête satanique conduite par l’Antéchrist veut prendre sa revanche sur Jésus (après sa défaite cuisante sur la Croix il y a 2000 ans) en conviant la terre entière sur le lieu de son échec (passé à ses yeux ; futur et définitif en réalité) : Israël (l’Armageddon). Dans les films actuels parlant précisément de la Bête, le carton d’invitation pour la Terre Sainte est lancé : c’est le cas avec de « La Momie » (2017) d’Alex Kurtzman, « Call Me By Your Name » (2018) de Luca Guadagnino, « L’Apparition » (2018) de Xavier Giannoli, « World War Z » (2013) de Marc Forster, « The Jane Doe Identity » (2017) d’André Ovredal, « Wonder Woman » (2017) de Patty Jenkins, « Le Crime de l’Orient-Express » (2017) de Kenneth Branagh, le dernier Guillermo del Toro « La Forme de l’eau », etc.
 

 

 

Par exemple, « L’Apparition » de Giannoli finit en pleine zone de l’Armageddon, à l’intersection entre Israël, l’Arabie Saoudite, l’Irak et la Syrie (un panneau signalétique est filmé en plein cœur du désert). Dans « Le Crime de l’Orient-Express », le film débute au Mur des Lamentations. Dans le film « Wonder Woman », dont l’héroïne est une icône gay bien connue, féminisme, technologie et sionisme sont au menu. Dans « The Jane Doe Identity », on retrouve dans la bouche de la Bête satanique – incarnée par une sorcière androgyne – des manuscrits de la Mer morte cousus ou avalés. Dans le film « La Forme de l’eau », une pseudo histoire d’amour se joue entre une femme muette et une Bête de l’espace, avec en toile de fond une Guerre Froide technologiste entre États-Unis et Russie centrée sur Israël (« Les Russes détestent les juifs mais ils adorent leurs gadgets » dit cyniquement le méchant du film, Richard Strickland). Dans une large partie de la production cinématographique mondiale, tout concorde pour relier Bête-Technologie-Homosexualité-Armageddon. C’est très étonnant, ce rendez-vous et cet appel collectifs inconscients.
 

 

Je me suis longtemps demandé par quel « hasard » l’Humanité allait converger vers ce point unique de l’Armageddon. Pour les juifs, les chrétiens, les musulmans, on peut le deviner : ils se rendent sur le lieu saint où leur divinité est profanée. Mais pour les « athées » autoproclamés ? Eh bien je crois que je tiens un élément de réponse : les antithéistes (ceux qui prétendent avoir « la Foi », mais qui refusent de l’associer à l’Église-Institution et à Jésus) ont réellement la prétention, en détruisant la religion, d’en créer une autre, plus authentique, et de rendre un culte à Dieu (mais un dieu qui n’est pas Jésus-Christ, un dieu qui serait « Amour, Paix et Tolérance absolus »). Dans leur tête, il faut aller à l’Armageddon pour opérer ce déicide « divin » !
 

4) Le détonateur : la bombe en Iran ?


 

Événementiellement parlant, il est possible que l’élément déclencheur de la Bataille d’Armageddon soit concrètement explosif : une bombe atomique en Perse (l’Arabie Saoudite attaquant l’Iran, par exemple ?), et qui donc soit envisagée comme une urgence internationale. Sainte Bernadette Soubirous, la voyante de la Vierge à Lourdes en 1858, a prédit, je cite, qu’« à la veille de l’an 2000, on assistera au choc des adeptes de Mahomet et des nations chrétiennes. Une terrible bataille aura lieu dans laquelle 5 650 451 soldats perdront la vie et une bombe très destructrice sera lancée sur une ville de la Perse. Mais à la fin c’est le signe de la Croix qui vaincra et tous les musulmans se convertiront au christianisme. » Alors bien sûr, la date n’est déjà plus bonne car elle est passée. Le temps des prophéties, grâce à la prière, aux conversions, à la clémence de Dieu, est élastique. Mais il est quand même question d’un impact nucléaire en Perse.

 

5) Description des 4 armées :


 

Regardons à présent quelles risquent d’être les 4 forces armées en présence à la Bataille d’Armageddon : celle issue du judaïsme, celle issue du protestantisme, celle issue de l’islam, et celle, beaucoup plus réduite, des Justes, c’est-à-dire l’Église Catholique composée des bons juifs, des bons chrétiens, des bons musulmans, des bons athées. Je vais détailler pour chacune de ces armadas la carte d’identité, une sorte de caryotype pour que vous compreniez bien.
 

 

1) ARMÉE DE LA LOI ET DE LA TRADITION (parodie sioniste et franc-maçonne du judaïsme, embarquant la majorité des juifs et des orientaux hindouistes russo-cinisés) :
 

 

 

 

 

 

Nations qui la composent : L’Iran, la Chine, la Russie, la Syrie, la Corée du Nord, l’Inde, et plus globalement l’Indo-Europe et l’Asie.
 

 

 

Sa couleur : Blanche et noire.
 

 

 

Groupe social : La bourgeoisie juive ; l’orthodoxie mondaine ; les rois de la Tech, le leadership du cinéma, de la finance, du web ; les décideurs mais qui ne sont pas sur le devant de la scène politique et médiatiques.
 

 

 

 

Idéologie géopolitique : Le traditionalisme, le conservatisme, le monoculturalisme, le communautarisme, l’autarcie, le souverainisme, le légalisme sacralisé, une République à la Star Wars (sans dirigeants identifiables).

Influences spirituelles/religieuses : Le judaïsme (Talmud), l’orthodoxie, le shintoïsme, le taoïsme, la sagesse panmongole et confucéenne d’Extrême-Orient, l’animisme humanisant les animaux (selon eux, pas de différences entre l’être humain et les animaux : il s’agit du « vivant »), la croyance en la réincarnation.

Valeurs : La rigueur, l’autorité, la pureté, la droiture, la tradition, la discipline, l’obéissance aux règles, la déontologie, la hiérarchie, la lignée et la descendance, la mémoire, la morale reposant sur le devoir (le permis et le défendu), la mobilité, l’ambition, l’influence, la stratégie, la com’, l’art de la concertation, la tempérance, la tranquillité, la sérénité, le self-control, la crédibilité, l’efficacité, la réalité, la connaissance, le savoir, la sagesse, la culture, la transmission, l’héritage, la réalité.

Pour qui se prennent-ils ? : Pour les grands ordonnateurs, les constructeurs (avec leur compas et leur équerre), les architectes, les bâtisseurs.

Modèles choisis : Les pères (dans le sens de patriarches), les mères, les sages, les chefs des prêtres, les docteurs de la Loi, les législateurs, les maîtres du culte religieux.

Action, Mission : Diffuser le savoir, ouvrir la conscience, prolonger la lignée, construire le Troisième Temple, établir un Foyer international en Palestine, accueillir le Messie du « Monde à venir », l’« Oint » de Dieu, le descendant de David annoncé par Ézéchiel, et Lui installer un trône dans son Temple Saint. Selon eux, Jésus n’était pas le Messie.
 

 

Positionnement par rapport à l’homosexualité : Pas gays friendly, non parce qu’ils rejetteraient la pratique homo et la croyance en l’« identité » homo, mais plus par principe et parce que l’homosexualité ne fait tout simplement pas partie de la Tradition, de la Loi de Dieu (et pour certains, elle ne ferait pas non plus partie de la Nature).

Rapport aux 3 autres armées : L’armée des progressistes est vue comme une impureté, l’armée des terroristes est vue comme une insécurité, l’armée des saints est vue comme des goyim (des « gentils païens »). Au fond, aux yeux de ces docteurs de la Loi et de ces maîtres en ingénierie, les deux autres armées les plus importantes auxquelles ils se confrontent – celle des Occidentaux atlantistes et celle des Mahométans – sont un seul et même bataillon réunissant les extrêmes : le laxisme allié à la rigidité. Mais ce ne sont pas des collaborateurs fiables. Ils sont des dictateurs beaufs à la Trump ou des ennemis des juifs : à neutraliser après les avoir utilisés (je vous renvoie au conflit actuel entre Trump et Amazon, par exemple).
 

 

 
 

2) ARMÉE DE LA PAIX ET DE LA DIVERSITÉ ABSOLUE (parodie sioniste et franc-maçonne du christianisme et du laïcisme, embarquant la majorité des occidentaux, des bouddhisants, des protestants et des catholiques progressistes comme ultras) :

Nations qui la composent : Les États-Unis, l’Europe atlantiste, l’Amérique Latine.

Sa couleur : Blanche et bariolée (couleurs arc-en-ciel, ou Black-Blancs-Asiat… mais pas Beurs, bizarrement).
 

 

 

 

 

Groupe social : Les classes moyennes et hommes politiques identifiables, les bobos (bourgeois-bohème) gauchistes, de droite pondérée et d’extrême droite (qui bien souvent nient l’existence de l’extrême droite).

Idéologie géopolitique : Le socialisme, ladite démocratie, le libéralisme éclairé et règlementé (donc conservateur/puritain), le fascisme anti-fascisme, l’internationalisme (« Nous sommes tous des Citoyens du monde »), le multiculturalisme, l’anticommunautarisme, le civilisationnisme, le patriotisme, la Franc-Maçonnerie visible, le modernisme, le progressisme.

Influences spirituelles/religieuses : Le christianisme, le catholicisme, le protestantisme, la Nouvelle Religion mondiale bouddhisante, la Foi en l’« Amour » et en « l’Homme » (l’Humanisme intégral). Les soldats de l’armée pacifistes parlent de Foi et d’un Dieu, mais pas incarné dans le Christ… ou alors au contraire d’une Foi ultra-christianisée, ritualisée (le ritualisme intégral), civilisationnelle, identitaire, d’un Christ-Énergie qui reviendra dans la Gloire humaine et l’Unité complète.
 

 

 

 

 

 

 

Valeurs : L’amour, la paix, la liberté, la fierté, le progrès, la modernité, l’avenir, le respect, la défense de la Vie et de toutes les différences (autrement dit l’hétérosexualité), l’égalité et la lutte contre les discriminations, les mélanges, le vivre-ensemble, le bien commun, l’unité, le rassemblement, l’amélioration, le progrès, le changement, l’énergie (sous forme d’ondes, de force), la pitié, l’émotion, l’indépendance (ou l’autonomie), l’auto-création, l’auto-construction, l’affirmation de soi et de qui on serait vraiment, l’originalité, la compétition (le paradigme du « Que le meilleur gagne » couplé à celui du « L’important c’est de participer » qui le neutralise), l’audace, la folie, les passions, les rêves, l’imaginaire, la volonté personnelle, le non-renoncement, le courage, l’engagement, la persévérance, la combattivité, le refus de l’exclusion, de la séparation, du définitif, du limité, la recherche de l’équilibre, l’écologie (pour eux, l’animal est comme l’Homme), la négation de toute violence (les membres de cette armée veulent – je cite Planète Altruiste – la « dissolution de toutes souffrances humaines et animales »… même si paradoxalement, ils passent souvent de la zen attitude à des grands pics de colère et de violence, durcissent le ton façon Je suis Charlie), la révolte (Debout et le poing levé !), la désobéissance, l’anticonformisme et l’anti-règles (qui est un conformisme qui s’ignore).
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour qui se prennent-ils ? : Pour les sauveurs du monde, des héros protecteurs et sécuritaires, les éducateurs des peuples. Suite à la menace civilisationnelle que constitue le siège de la Terre Sainte, la Paix mondiale est menacée ! Ils croient incarner un Mouvement planétaire pour l’amélioration et la réconciliation universelles.

Modèles choisis : Les Héros, l’Homme Providentiel, les fées, les princesses Disney (à la place des saintes), le Che et Martin Luther King, le Christ Super-Héros ou le Christ-Roi tout-puissant, un féminin sacré asexué, transgenre et lesbianisé (je pense à Emma Gonzalez, égérie actuelle et bisexuelle du mouvement anti-armes à feu aux États-Unis, ainsi qu’au personnage de Aech dans le film « Ready Player One » de Spielberg).
 

 

 

 

Action, Mission : Sauver la planète par l’écologisme, par le partage des richesses, par l’action et la solidarité ; désarmer la planète, la sécuriser, la protéger ; apporter la Paix et l’Unité, se voir attribué une Mission divine (les soldats de l’armée pacifiste ne jurent que par « Dieu » et s’imaginent agir toujours en slow-motion), accomplir son destin, créer sa propre légende, écrire l’histoire ou entrer dedans, partager la Lumière et le pardon, pousser le cri de la Paix (« On n’a pas encore poussé le cri de la paix, mais pour le bien de tous il faut qu’on s’unisse. » chantent Amadou et Mariam dans « Triste réalité »)
 

 

 

Positionnement par rapport à l’homosexualité : Armée très gay friendly mais inconsciemment homophobe, car ses membres pratiquent la bisexualité de manière décomplexée, et se désintéressent pour l’homosexualité réelle et les ressorts de l’homophobie. Ils militent juste pour le droit à afficher l’homosexualité sans être sanctionné à cause de cela, et pour le droit à ce que chacun puisse choisir de vivre la sexualité qu’il veut sans rendre de compte à personne.

Rapport aux 3 autres armées : Pour les progressistes, l’armée des traditionnalistes technocrates représente l’austérité, la froideur, l’obscurantisme passéiste et l’avarice, bref, une régression liberticide. Les juifs sionistes forment une caste d’extrémistes, une mafia de requins friqués corrompus à la Franc-Maçonnerie et ayant perdu leurs racines juives ou christiques dans la modernité et le commerce (même si la phobie de l’antisémitisme et la mémoire de la Shoah obligent les atlantistes à rester courtois et plein de pitié avec eux ; même si les affaires les obligent à cultiver un semblant de diplomatie). Concernant la 3e armée dont je vais vous parler tout de suite après, celle des musulmans, les progressistes voient les Arabes comme des antisémites cachés, une menace démographique ainsi que terroriste. Selon eux, ils n’incarnent pas le « vrai islam », c’est-à-dire un islam « éclairé, ouvert, intégré et désarmé, occidentalisé, des Lumières ». Ils représentent par conséquent une menace pour l’équilibre pacifiste mondial.
 

3) ARMÉE DE LA JUSTICE ET DU CHÂTIMENT (parodie sioniste et franc-maçonne de l’islam, embarquant la majorité des musulmans et des vengeurs masqués pauvres)

Nations qui la composent : Les pays du Maghreb, l’Afrique, la diaspora disséminée des révoltés, des mécontents, des anti-Système et des anti-Occident, des opposés aux libéraux-conservateurs.
 

 

Sa couleur : Plutôt noire, sombre. Ou carrément blanche.
 

 

 

Groupe social : Les secteurs modestes, les hommes en quête d’une restauration de leur autorité virile, les maîtres du Dark Web (Anonymous), les imams, les chefs militaires ou charismatiques, les familles pauvres humiliées ou ceux qui en sont issus, les intellectuels autodidactes et assoiffés de justice, la classe moyenne porteuse d’un métissage et d’un héritage culturel associé à un esclavage, les nostalgiques ou les orphelins de traditions fortes.

Idéologie géopolitique : L’anarchisme, le communisme, le collectivisme individualiste, le médiatisme, la Franc-Maçonnerie. Les soldats de cette armée veulent l’ordre sans le pouvoir, l’autoritarisme sans l’autorité.

Influences spirituelles/religieuses– : Le millénarisme (instauration d’un règne divin sur terre par la force), le spiritisme et l’occultisme, le chamanisme, la magie, la superstition, la divination, l’onirisme, les visions et les songes. Ça vaut le coup d’écouter les musulmans car ils ont un sens aigu du surnaturel, une tradition de prophéties et une fantasmagorie eschatologique très denses, et peu reconnues par l’Occident, qui préfèrent réduire l’islam à un rite robotique ou au terrorisme. Il y a de l’imaginaire, du mystique et du surnaturel, chez les soumis au Coran. Nous avons tout à gagner à les écouter, à les lire, pour comprendre les Fins dernières.
 

 

Valeurs : Le sacrifice, l’abnégation, l’honneur, la pureté du nom (d’ailleurs, les soldats de cette armée possèdent l’art du pseudonyme et de la métaphore poétique), la justice, le sens de l’honneur, la « pureté » de la dureté, la virilité, l’intransigeance, le jusqueboutisme, la ruse, l’implacabilité, l’impitoyabilité, l’entièreté, le don de sa vie, la vérité, le respect des racines, la soumission, l’obéissance, la croyance (en la transcendance, en plus grand que soi), l’honnêteté.

Pour qui se prennent-ils ? : Pour des sauveurs de la veuve et de l’orphelin, pour les porte-parole des minorités silencieuses, de la jeunesse impétueuse, des peuples opprimés, des pauvres traditionnalistes ; pour les civilisateurs, les barbares, l’incarnation des anges justiciers de l’Apocalypse ; pour des prophètes, pour des martyrs.
 

 

Modèles choisis : Les soldats, les Anges gardiens (l’islam fait beaucoup référence aux anges).

Action, Mission : Détruire la planète ancienne, restaurer un ordre nouveau (l’idée selon laquelle il faut en passer d’abord par le chaos et la destruction pour que tout revienne dans l’ordre – ordo ab chaos – se marie parfaitement avec la Franc-Maçonnerie), faire appliquer la charia, détruire les idoles (l’armée mahométane est fortement iconoclaste), punir la désobéissance et l’impureté, juger et châtier les impies, venger le sang des martyrs, des prophètes, et préparer la venue d’Issa qui redescendra du Ciel et anéantira le Faux Messie (ad-Dajjâl). Cette armée cultive son image conspirationniste de pirates échappant à l’ordre établi, de gang redoutable et sanguinaire bravant les technologies de pointe, de vengeurs masqués faisant trembler les médias et les puissants de ce monde, n’ayant plus rien à perdre, créant la légende de leur propre Guerre Sainte (Djihad), et punissant les infidèles avec un art de la mise en scène tout à fait étudié.

Positionnement par rapport à l’homosexualité : Clairement homophobe, par pur principe, parce qu’ils associent l’homosexualité à la débauche et au libertinage, et secrètement parce qu’ils pratiquent cette dernière. De plus, ils n’ont pas bougé le petit doigt contre le « mariage gay »… ce qui veut dire qu’ils le tolèrent autant qu’ils les horripilent.

Rapport aux 3 autres armées : Selon les mahométans, l’armée des traditionnalistes incarne Gog et Magog, ce peuple turcophone du Caucase issu des Khazars, converti au judaïsme, et dont les descendants sont les Ashkénazes : ce sont eux qui ont colonisé la Palestine. Ils sont donc perçus comme des traîtres et des voleurs, comme les auteurs d’un génocide. C’est le CRIF !! Quant à l’armée des occidentaux, elle ne mérite que leur vengeance tant elle incarne une répugnante prostituée. Au final, pour ces musulmans, les deux armées précédemment citées composent un seul et même front : dans certaines prophéties musulmanes, les soldats de Gog et Magog sont dépeints avec des yeux « petits », donc sont soit typés asiatiques soit russes. Israël, les judéo-maçons et les États-Unis doivent disparaître : ils sont le symbole de la dégradation morale du monde, de l’arrivée imminente du Jugement Dernier. Et en même temps, dans cette opposition instinctive, les mahométans ne se voient pas les imiter ou jouer leur jeu.
 

 

 

 

4) ARMÉE DES HUMBLES ET DES JUSTES, DE JÉSUS ET MARIE (minorité des catholiques, réunissant les quelques bons chrétiens qui auront refusé la Marque de la Bête, les quelques bons juifs, les quelques bons musulmans, les quelques bons protestants, les hommes incroyants de bonne conduite, et l’Armée céleste) :
 

 

Nations qui la composent : Coincés entre ces trois armées qui ne pensent être que deux (celle du Bien contre le mal), se trouve une quatrième armée, la plus minoritaire, celle des humbles, regroupant les catholiques non pharisiens, les bons juifs orthodoxes (Haredi), les bons musulmans, autour d’un roi qui mourra martyr. Celle de ceux qui ont dénoncé l’Antéchrist et refusé la Marque de la Bête (la puce électro). La mystique Marthe Robin a prophétisé que les premiers croyants à se convertir au christianisme seraient les musulmans. Les derniers seront les juifs, au moment de la Parousie.
 

 

Sa couleur : Sobre et indéterminée, ou bien rouge sang.

Groupe social : Les vrais pauvres, quels que soient leur classe sociale, leur âge, leur pays d’appartenance ou leur rang ecclésial.

Idéologie : Aucune. Les soldats de cette armée seront ancrés dans le réel et en Christ.

Influences spirituelles/religieuses : le judaïsme, Jésus, le Saint Esprit, la vie des saints et la communion des saints.

Valeurs : La joie, la confiance, le pardon des ennemis, l’humour, la conscience de la sacralité de toute personne humaine, le consentement à l’ignorance (face au gnosticisme ambiant, et surtout face au Mystère de la mort et de la Résurrection), au risque, à l’humiliation, à l’abandon, à la perte de sa vie, à l’échec. C’est le « fiat » de Marie.

Pour qui se prennent-ils ? : Pour des pécheurs qui risquent d’être damnés tant que Jésus ne les sauvera pas.

Modèles choisis : Les enfants, l’obéissance et la pureté de Marie, les saints, les saintes, le Christ crucifié et ressuscité.

Action, Mission : La grande nouveauté, c’est que la guerre que le camp de Jésus devra mener à Armageddon ne se fera pas avec des fusils et des couteaux au poing, mais par le jeûne, les actes de Charité, la pauvreté, le sevrage (d’alcool, de porno, de sexe, d’homosexualité, d’Internet, de pouvoir), la virginité, l’annonce de la Vérité, la prière. C’est dans l’Épître de saint Paul aux Éphésiens que nous pouvons trouver une description claire de l’armure du fidèle combattant du Christ (Eph 6, 10-20).
 

 

 

Positionnement par rapport à l’homosexualité : Cette armée aimera les personnes homos, sans justifier ni la tendance, et en condamnant la pratique ; et verra la condition homosexuelle comme un terrain où peut jaillir la sainteté et la Vérité grâce à la continence, d’une manière particulièrement adaptée pour notre époque.

Rapport aux 3 autres armées : L’armée des traditionnalistes sont les pharisiens de la Bible. L’armée des progressistes et des musulmans sont les nations païennes.

 

Au bout du compte, de manière non-officielle, seules deux armées vont s’affronter à la Fin des Temps. La Bataille d’Armageddon ne fera qu’opposer deux manières radicalement incompatibles d’envisager l’Amour : la manière chrétienne (qui inclut dans l’Amour la préférence pour le Christ et pour l’Église Catholique, et qui soutient que l’Amour est un renoncement et un combat lié à la Croix de Jésus), et la manière désincarnée, pagano-spirite, qui obéit au fanatisme de la bonté et de la Paix. Fanatisme qui défigure l’Amour véritable, et qu’on retrouve dans à peu près toutes les religions monothéistes (en particulier l’islam dit « modéré ») et qui se résume à cette croyance : « Il faut être bon pour être croyant. Si tout le monde cherchait à être bon, il n’y aurait plus de guerres, plus de mal ni de souffrances ! » Le problème, c’est que tout le monde veut être bon (et la plupart, sans le Christ). Et alors ça donne énormément de divergences de conception de la bonté !… et ça donne concrètement la Troisième Guerre mondiale ! Cette Troisième Guerre mondiale qui confronte deux armées brandissant chacune le mot « Amour » juste avant de se fondre rageusement l’une sur l’autre, comme dans la tellement lucide caricature du dessinateur Sempé. Or, aimer, ce n’est pas seulement être gentil. L’unique Amour en actes, c’est d’aimer comme le Christ, et c’est le don de sa vie au Christ.
 

 

6) Le dénouement de la Bataille d’Armageddon :

 

Les différentes phases de la Bataille d’Armageddon sont déclinées dans le Livre de l’Apocalypse. Juste après avoir contemplé l’Arche d’Alliance dans le ciel, saint Jean voit un triple combat. D’abord, il y aura la joute des anges contre le Dragon (Ap 12, 7). L’Archange saint Michel sortira victorieux en renvoyant à la Bête son orgueil de s’être prise pour Dieu : « Qui est comme Dieu ? » demandera-t-il en lui donnant un sérieux coup de glaive. Ensuite, ce sera la lutte de la Femme, la Vierge Marie, dont il est dit deux fois qu’elle trouvera refuge au désert pour y enfanter (Ap 12, 7 et Ap 12, 14) après que la Bête ait essayé de l’engloutir par un torrent d’eau. Enfin, ce sera l’épreuve du reste des disciples dont il est fait mention deux fois également (Ap 12, 10-11). À l’issue de ce triple combat, c’est le Cœur Immaculé de Marie qui triomphera (comme l’a annoncé la Vierge aux 3 bergers de Fatima en 1917) et écrasera définitivement la tête du serpent.
 

 

Comment va se finir la Bataille d’Armageddon ? D’un point de vue strictement humain, elle se profilera comme une apparente défaite cuisante. « Il fut donné à la Bête de faire la guerre aux saints et de les vaincre. » (Ap 13, 7). Les troupes de Jésus ressembleront à une vraie peau de chagrin. Mais il est dit aussi que finalement, la Victoire nous sera quand même donnée par le Christ à Armageddon : « La Bête et ses 10 rois feront la guerre à l’Agneau, et l’Agneau les vaincra car il est Seigneur des seigneurs et Roi des rois ; et les siens, les appelés, les élus, les fidèles, vaincront avec lui. » (Ap 17, 14)
 

 

Dans le Court Récit sur l’Antéchrist de Vladimir Soloviev, écrit en 1900, il est raconté qu’au départ, l’Antéchrist semblera avoir largement le dessus sur les combattants du Christ. Mais lui et son armée subiront un inattendu contretemps qui leur sera fâcheux : le ralliement des bons juifs au bataillon des Justes ! Dans un premier temps, les juifs accueilleront l’Antéchrist comme leur Messie. Puis ils découvriront le pot aux roses et se retourneront contre lui, comme le raconte le Livre du Deutéronome (11, 6), le Livre des Nombres (26, 10) ou encore le psaume 106 : « Dans le camp ils ont jalousé Moïse et Aaron, l’homme consacré au Seigneur. La terre s’ouvrit et engloutit Dâtan, elle recouvrit la bande d’Abirâm. Un feu consuma leur bande, une flamme dévora les impies. »
 

 

Qu’est-ce qui mettra fin à la bataille d’Armageddon ? Les 3 jours de Ténèbres. Au moment où Dieu lavera la terre. Au Temps du Père, dans l’Ancien Testament, ce fut l’éruption volcanique du volcan Théra, qui, avec ses coulées pyroclastiques, décima la civilisation minoenne et provoqua la dernière plaie d’Égypte avec l’ouverture de la Mer Rouge par Moïse, en 1626 av. J.-C. Au Temps du Fils, dans le Nouveau Testament, ce furent les Ténèbres et les Tremblements de Terre au moment de la mort de Jésus. Au Temps de l’Esprit Saint et de Marie, qui est le nôtre, ce seront sans doute – c’est mon hypothèse – une éruption solaire qui lancera sur la terre une « grande montagne embrasée » (Ap 8, 8) qui réactivera plusieurs volcans terrestres. Ce sera aussi l’arrivée du Christ et de son armée céleste. Toutes ces réjouissances telluriques et cosmiques devraient être impressionnantes à voir. Et je pense que c’est pour notre génération. Trop hâte !!!
 

 

 

 

 

 
 

Cet article bénéficiera bientôt d’une vidéo sur Youtube, intégrant une série de 15 entretiens tournés en avril 2018 à Lourdes avec la journaliste Nathalie Cardon, et dans le droit fil de mon livre Homo-Bobo-Apo. Voici les articles de chacun d’eux :
 

1 – « Les 11 messages subliminaux diffusés dans l’émission ‘The Voice’ »

2 – « Le Synode des jeunes : la cata »

3 – « Le raz-de-marée de la transidentité » (transsexualité)

4 – « Le Boom des pastorales d’accompagnement des personnes homosexuelles dans l’Église »

5 – « Mylène Farmer, Grande Architecte de la Franc-Maçonnerie gay friendly »

6 – « Pourquoi La Manif Pour Tous est un vrai désastre »

7 – « Pourquoi parler d’homosexualité dans les établissements scolaires est Mission Impossible »

8 – « L’homosexualité dans la série de TF1 Demain Nous Appartient »

9 – « Je me suis ridiculisé publiquement : Comment vivre avec cette honte ? »

10 – « L’Hétérosexualité est la Bête de l’Apocalypse »

11 – « Les 4 armées de la Bataille finale d’Armageddon »

12 – « Visite maçonnique de Macron aux Bernardingues »

13 – « Les 12 obsessions des cathos bobos de la Réacosphère »

14 – « Homosexualité, la priorité niée dans l’Église »

15 – « Définition de la bisexualité »