Ceux qui ne croient pas en la Vérité universelle ont, malgré les apparences, une conception possessive et égoïste de la Vérité. Ils pensent à tort que, parce que nous parlons de notre foi en la Vérité, nous dirions « C’est la nôtre. » Mais pas du tout : c’est la vôtre aussi ! Je ne peux pas La vivre sans vous ! Quand nous énonçons que nous croyons en la Vérité unique et universelle, nous ne pensons pas du tout que nous La possédons, mais au contraire que nous ne La possédons pas ! Nous Y croyons et nous Y tendons sans La posséder. Ceux qui ne croient pas en la Vérité font preuve d’une parodie hypocrite d’humilité, de détachement. En affirmant « Il n’y a pas de Vérité. Chacun a la sienne ! Tout ça c’est une question de point de vue, de ressenti. », ils expriment une conception relativiste, individualiste, pessimiste, désenchantée de la Vérité qui montre que finalement ils croient que la Vérité est possédée par la perception individuelle de chaque être humain. Défendre le fait que la Vérité universelle existe mais qu’Elle ne se possède pas, c’est une démarche beaucoup moins individualiste et beaucoup plus humble, plus positive, qu’ils ne l’imaginent. La Vérité est une réalité d’Amour qui n’existe qu’en partage, un partage qui nous dépasse mais qui nous rejoint TOUS quand même. On ne peut pas L’individualiser et La vider d’Amour. C’est le fait de nous attribuer cette possession de la Vérité qui prouve que ce sont eux seuls qui considèrent la Vérité comme une possession. Tant qu’ils ne feront pas le lien entre Vérité et Amour, jamais ils ne comprendront l’universalité de la Vérité. Ils L’individualiseront avant de ne plus Y croire du tout.

Paradoxe peu connu de nos contemporains: ceux qui ne croient pas en la Vérité croient sans le savoir qu’ils La possèdent. ^^