Hier soir, au Grand Orient de France (loge franc-maçonne la plus importante numériquement du pays). Sur les panneaux d’affichage, Marlène Schiappa (la ministre de l’égalité homme-femme) programmée prochainement et sous haute surveillance pour une tenue blanche… Et après ça, ils nous jurent leurs grands maîtres qu’ils ne font pas de politique et que le Gouvernement Macron gay friendly n’est absolument pas franc-maçon ! LOL. J’ai tant de choses à vous dire que je vais m’arrêter là. Je poursuivrai dans un article plus complet sur la Nuit des Musées que j’ai passée. Tout ce que je peux vous dire, c’est que je ne me suis absolument pas planté concernant l’hétérosexualité (en tant que culte de l’altérité absolue) comme unique pilier de la Franc-Maçonnerie mondiale.
 

 

J’ai aussi eu la confirmation hier soir que cautionner le « mariage » gay en étant catholique c’est inconsciemment comme rentrer en Franc-Maçonnerie. En effet, dans mon groupe de visite (une trentaine de personnes), à la toute fin, un couple (homme-femme) de paroissiens de l’église saint-Éloi est venu me parler, en me disant : « Votre tête nous dit quelque chose… : j’ai l’impression de vous avoir déjà vu. » Une fois démasqué, j’ai dit qui j’étais. Ça m’a interloqué – positivement au départ – de voir des catholiques « pratiquants » être présents en plein coeur des locaux du GODF, car c’est rare et je pensais vraiment être le seul parmi les visiteurs. J’ai su après que ce couple de sexagénaires était en faveur du « mariage gay », et j’ai donc compris ce que j’avais déjà eu l’occasion de vérifier depuis un moment : que beaucoup de catholiques, sans s’en rendre compte, effectuent l’air de rien une incursion vers la Franc-Maçonnerie, et d’autre part, que la porte d’entrée de cette incursion (même pour des catholiques pratiquants, même pour des gens qui ne se sentent pas homos!) c’est leur croyance en l’ « amour » homo et leur confusion entre différence des sexes et « hétérosexualité ». Il n’y a pas d’autre porte. Le Seigneur a voulu que je vois concrètement, en chair et en os, des catholiques rentrer en Franc-Maçonnerie hier soir. Pas au sens encore de « cooptation » mais déjà au sens de « visitation » et d’ « adhésion de coeur, d’idée ».