« T’inquiètes on va les emmerder et continuer de vivre en restant ‘impures’ tout en faisant attention à nous. Qu’importe où il est. Qu’on le trouve. Qu’on l’oblige à regarder la télé le sport écouter de la musique boire de la bière en bar. Et après les policiers font ce qu’ils veulent d’eux. »
 
bobo-1-clope.-jpg
 

Voilà les mots indignes que je lis par hasard sur le mur Facebook d’une de mes anciennes élèves, par rapport à l’assaut du Raid d’hier ce matin (mercredi 18 novembre 2015) à Saint Denis pour arrêter des suspects islamistes retranchés dans un appartement. J’avais déjà entendu des propos similaires, quelque chose qui ressemble à l’« éloge de la luxure » comme réponse héroïque aux Islamistes, dans la longue tirade bobo que j’avais citée en début de cet article. On va les vaincre par notre (encore plus) jouir ensemble ! Des tirades effrontées comme celles-là, il y en a plein le net, et ce sont les plus partagées.
 
je fais mon deuil

 

La paix (pardon, le « vivre ensemble ») qu’entendent imposer les bobos libertins aux djihadistes ressemble à la paix de César : Du pain et des jeux ! Zéro amour, zéro dialogue, zéro prière, zéro altruisme, zéro auto-critique, fausse communion des angoissés, zéro paix, en réalité. Juste une revendication fiérote de son égoïsme de consommateur ! C’est la matraque de l’hédonisme profiteur, de l’amusement individualiste de masse, de la bouderie capricieuse des « gros bébés » avec un sale esprit. De gré ou de force, on va les « JE SUIS CHARLISER », ces sales islamistes qui perturbent notre oisiveté, qui ne savent pas « profiter de la vie », « s’amuser », et empêchent les autres de le faire ! Sidérant d’entendre les sales gosses de la Ripoublique, de voir les petits soldats-roquets bien dressés du Système libertaire, prêts à surréagir (tantôt blasés, tantôt alarmés, tantôt hargneux, tantôt en pleurs : bref, hystériques) dès qu’ils entendent une nouvelle « mauvaise nouvelle » du front (Quoi encore ? C’est toujours pas fini ? Les morts, ça nous perturbe…). Sidérant de voir ces « veuves joyeuses » se lâcher dans la luxure et l’injure deux heures après l’enterrement, ces petits cons bobos assurés de croire que leur plus grand acte de résistance sera de continuer à jouir sans entraves comme avant (quel défi !), sera l’insouciance, persuadés que leur indifférence à l’horreur, l’affichage de leur indignation et leur repli oisif seraient héroïques. On rêve !
 
Tarneaud
 

Je m’en fous de passer pour un vieux con en le disant. Mais je crois que c’est la vérité. L’égoïsme de la plupart des Français, et surtout de nos jeunes adultes, en ces temps de trouble, est atterrant. Leur indignité aussi. Ils ne retirent pas la leçon des attentats, et au lieu d’honorer la mémoire des morts, ils ne trouvent rien de mieux que de remettre le couvert de leur libertinage. « Paris s’est fait attaquer pour son incroyance festive, pour son côté Sodome et Gomorrhe assumé, pour sa tolérance sans doute assez bêtasse » et c’est honteux de transformer cette honte en fierté parce qu’elle a été mortellement attaquée (cf. l’article sur l’orgie pour contrer le terrorisme, ainsi que la théorie du musulman qui devient djihadiste parce qu’il serait mal baisé et ne baiserait pas assez).
 

J'aime beaucoup ce dessin, car il s'applique bien sûr au Gouvernement français actuel ("Le changement c'est maintenant ») mais également très bien au boboïsme, et à tout type de dictature humaine (fondée par définition sur les bonnes intentions et les slogans positifs, mais pas les actes ni les personnes censés les incarner).

J’aime beaucoup ce dessin, car il s’applique bien sûr au Gouvernement français actuel (« Le changement c’est maintenant ») mais également très bien au boboïsme, et à tout type de dictature humaine (fondée par définition sur les bonnes intentions et les slogans positifs, mais pas les actes ni les personnes censés les incarner).

 

 

Au lieu de dire sous forme d’affront « Je ne changerai surtout pas ! Je ferai même pire dans mon laisser-aller hédoniste, dans ma ‘débauche’ ! », convertissez-vous plutôt, changez vos mœurs et votre manière de vivre, purifiez vos cœurs à l’amour du Christ ! Ne rentrez pas dans la logique du Gouvernement Mondial. CONVERTISSEZ-VOUS ! Ce sera votre plus grand acte guerrier contre le terrorisme.
 

Heureusement, au milieu de cette noirceur cauchemardesque des deux côtés (islam et boboïsme), il y a Azélie.