Est-ce qu’il y en a qui ont compris pourquoi il y a eu plus de 2 millions de personnes dans les rues de Paris en 2013 contre le « mariage gay » ? Pas grand monde, je crois ! La plupart des Français se foutent de cette loi, veulent juste qu’on passe à autre chose, qu’on laisse les homos vivre leur vie et se marier s’ils en ont envie (ou pas), et basta. Et ils trouvent au mieux que les manifestants de La Manif Pour Tous (la fameuse LMPT) étaient des insensés et des emmerdeurs qui ont fait beaucoup de bruit pour rien (« Qu’est-ce que ça vous change ? La loi est passée, et le monde ne s’est pas arrêté de tourner pour autant… »), au pire que cette mobilisation est homophobe car elle a cherché à s’approprier le mariage et les droits qu’ils donnent aux couples, en excluant les personnes homos. Quant aux cathos, ils sont persuadés que cette mobilisation a été un succès, que c’est le mariage, les droits de l’enfant et la défense de la « Vie » qui leur a valu un tel afflux de militants, alors qu’en réalité, c’est uniquement l’homosexualité qui les a fait inconsciemment déplacer.
 

 

Bref, les gens des camps n’ont rien compris de ce qui s’est passé. Et le fruit de l’incompréhension, c’est toujours la colère. En effet, on dit souvent que la violence jaillit de l’ignorance et du mensonge. Et c’est très vrai. Le « mariage gay » a été imposé à la France en 2013, sans véritable débat, sans concertation, sans réflexion sur l’homosexualité et sur l’homophobie. Et ce non-dit sur un sujet aussi important que l’homosexualité, que l’amour et la sexualité, que le « mariage gay », et également sur la mobilisation qui lui a fait front, non seulement a scindé durablement le pays en deux, a rigidifié deux camps qu’on appelle grossièrement « les progressistes » d’un côté et « les conservateurs » de l’autre, mais en plus, n’a pas dit son dernier mot et a installé les bases d’une guerre civile imminente. Car la Vérité qui se cache derrière un tabou finit toujours par éclater un jour où l’autre après avoir alimenté de part et d’autre des camps ennemis, un sentiment d’injustice et d’humiliation profond, dévorant. Déjà, le volcan anticatholique se réveille…
 

 

 

1) UNE NOUVELLE COLÈRE ANTI-HOMOPHOBIE CONTRE LA MANIF POUR TOUS MONTE : En ce moment, un reflux des Manif Pour Tous apparaît. Cinq ans après l’approbation de la Loi Taubira. Le Retour de la Vengeance du Retour ! Sur les réseaux sociaux, les opposants aux Manifs se réveillent, ne décolèrent pas, et jouent les traumatisés. Certains font même parler des jeunes adultes qu’on aurait forcé à défiler aux Manifs et qui, après avoir grandi et mesuré dans quel endoctrinement homophobe ils avaient été enrôlés il y a 5 ans, se retourneraient contre leurs géniteurs pour leur réclamer des comptes.
 

 

 

 

Des « Murs des Homophobes » sont érigés, pour officialiser une accusation contre les désastres de LMPT, décrire ce mouvement comme un « traumatisme » ayant généré des suicides, ayant sacrifié une génération de jeunes homos qui auraient grandi avec ces images de foule, traumatisme méritant vengeance et sanctions pénales. La chasse aux sorcières est lancée !
 

 

 

2) Et effectivement, si nous sommes honnêtes, LA MANIF POUR TOUS A BIEN ÉTÉ HOMOPHOBE. Pas dans le sens où l’entend le lobby LGBT (les slogans bourrins de la fachosphère sont des cas isolés et peu représentatifs de LMPT). Pas dans le sens non plus de brutalisation des personnes homos. Mais dans le sens basique du mot « homophobie », c’est-à-dire « peur du même » et « peur de l’homosexualité, des personnes homos ». Dans le sens symbolique d’indifférence et de mépris de l’homosexualité. Tout le monde sait pertinemment que le « mariage gay » est passé au nom de l’homosexualité et des personnes homos. Or les leaders LMPT et leurs manifestants, parce qu’ils justifient l’Union Civile et la pratique homo du moment qu’elle reste privée, ont délibérément censuré les personnes homos qui leur parlaient d’homosexualité, et n’ont traité que des conséquences de la Loi Taubira sur l’enfant, donc ont été inconsciemment homophobes et ont cautionné le « mariage gay ». Ils méritent par conséquent amplement cette accusation d’homophobie qu’ils reçoivent.
 

 

 

 

 

3) LA MANIF POUR TOUS SE PERSUADE ENCORE DE SON SUCCÈS ALORS QU’ELLE EST UN ÉCHEC OBJECTIF : La Manif Pour Tous : un succès ? Absolument pas. Depuis sa création, elle a enchaîné les défaites. Toutes les lois contre lesquelles nous nous sommes opposés (Union Civile, « mariage homo », PMA et GPA) ont été approuvées. Et l’effet dominos n’est pas fini. La Manif Pour Tous : un formidable tremplin pour le sens de l’engagement de la jeunesse catholique ? Pas du tout. Les Manifs n’ont fait que créer des divisions dans les familles, les classes, les paroisses, un climat de guerre civile. LMPT a éloigné des générations de jeunes de l’Église, et ce, de manière parfois irréparable. La Manif Pour Tous, un mouvement populaire ? Tout le contraire ! Elle est même, à la base, un caprice de Frigide Barjot, il faut le savoir (d’ailleurs, cette jet-seteuse arriviste justifie maintenant ouvertement le « mariage gay »…).
 

 

La Manif Pour Tous a été dès sa fondation récupérée par des bourgeois de droite (pléonasme) tels que Ludovine de la Rochère et tous ses amis à particule versaillais qui voulaient faire parler d’eux et s’offrir une carrière (politique, artistique, littéraire, éditoriale, médiatique, sacerdotale). La liste de ces imposteurs est longue, et fait froid dans le dos. Les seuls porte-parole crédibles et légitimes de ce combat contre le « mariage pour tous », à savoir nous les personnes homosexuelles (puisque cette loi passait en notre nom), avons été littéralement évincées dès le départ par LMPT et spoliées de notre combat par les membres de notre propre camp. Ce vol est tellement injuste qu’il n’a pas fini de faire entendre son cri dans la société et dans l’Église. La Manif Pour Tous, un réveil des consciences ? Que dalle ! Plutôt une réelle confusion des consciences, un éparpillement de la lutte et la confirmation que nous sommes frappés massivement dans l’Église par l’esprit d’égarement. Il n’y a eu aucun débat, y compris au sein de LMPT et entre catholiques. Les évêques et les cardinaux n’ont quasiment pas pris la parole et ont pris la poudre d’escampette. Le Gender n’a pas été identifié comme ce qu’il est vraiment, c’est-à-dire l’hétérosexualité.
 

 

 

 

 

La Manif Pour Tous n’a rien à se reprocher quant à la justesse de ses messages et de son combat ? C’est une plaisanterie, j’espère ? Ses leaders n’ont sorti que des phrases creuses, tout ça pour éviter d’avoir à annoncer le Christ et à laisser leur place à leurs porte-parole homosexuels. Ils ont versé dans le vitalisme le plus insipide qui soit, le familialisme nataliste, essentialiste, le plus fondamentaliste qui soit.
 

 

 

Ils n’ont parlé ni de Jésus ni de l’homosexualité. Tous les messages de La Manif Pour Tous étaient hétérosexuels, c’est-à-dire qu’ils défendaient une sexualité sans amour, et qu’ils ont imité l’esprit du monde actuel qui sacralise la différence en soi (au détriment de la différence des sexes couronnée par l’Amour et de la différence Créateur-créatures c’est-à-dire Jésus et l’Église). Les États Généraux de Bio-éthique, qui auront lieu fin 2018, parachèvent l’incohérence des mouvements Pro-Vie. On assiste aujourd’hui à un éclatement du domaine de la lutte : en ce moment, les évêques de France et d’ailleurs partent loin, très loin. Comme ils ne veulent pas traiter du sujet principal (l’homosexualité) qui congestionne le monde, ils courent dans tous les sens. Ils s’éparpillent sur plein de sujets intéressants, apparemment urgents mais non primordiaux, sans identifier leur source affective et idéologique (à savoir la bipolarité hétérosexualité-homosexualité) : par exemple, ils blablatent sur les migrants, la recherche sur l’embryon, le diagnostic prénatal, le don d’organes, l’assistance médicale à la procréation, la GPA, le transhumanisme, la bio-informatique, les Big Data, l’Intelligence Artificielle, les thérapies géniques, le Cyborg, etc. Et chez les leaders d’opinion catholiques, c’est aussi la grande dispersion. Soit ça fume (ils font des tables rondes interminables sur l’écologie, la solidarité, la vulnérabilité, la spiritualité, la simulation d’humilité et d’engagement dévoué auprès des plus fragiles, l’artistique, le vitalisme et le familialisme, etc.), soit ça panique et ça se radicalise (ils foncent tête baissée dans l’activisme agressif, le journalisme de réinformation, le complotisme, la lutte contre la Franc-Maçonnerie, le civilisationnisme, le ritualisme, le dogmatisme, la résistance musclée, le royalisme, le patriotisme, l’identitarisme « catholique », etc.). La bonne entrée – à savoir l’hétérosexualité et l’homosexualité – est totalement délaissée, alors que c’est sur elle que reposent et les lois pro-gays, et les lois transhumanistes franc-maçonnes. La Franc-Maçonnerie se fondent exclusivement sur le culte de l’altérité, c’est-à-dire l’hétérosexualité.
 

 

4) UNE MENACE (ET PAS PETITE) À VENIR : Loin d’avoir apaisé la situation, La Manif Pour Tous, en ne traitant pas de l’homosexualité au moment où elle avait le devoir de le faire, a attisé la haine des anticléricaux qui aujourd’hui se servent du silence mondial sur l’homosexualité comme fer de lance pour attaquer l’Église encore plus fort. Pire que ça. Les membres de LMPT se sont fichés eux-mêmes pour préparer la vague de persécutions anti-catholiques qui les attend. Par exemple, j’ai en tête le témoignage d’une famille d’amis catholiques qui a été cambriolée pendant qu’ils défilait à une des Manifs, et au moment de porter plainte au commissariat, les flics leur ont demandé, avant même qu’ils n’ouvrent la bouche : « Alors, c’était comment la Manif ? » Les participants de ces marches anti-mariage gay n’en sont qu’au début des Tribulations qu’ils vont subir, car ils n’ont pour la plupart toujours pas déchanté de ce qu’ils ont vécu, ni compris la catastrophe qu’ils ont déclenchée ; car ils n’ont toujours pas réalisé l’énorme division interne dans l’Église sur cette question et n’ont rien fait pour la régler (Pour ça, il faudrait revenir sur la compréhension de l’homosexualité, sur la gravité de l’hétérosexualité et de l’Union Civile. Et ils en sont très loin !) ; car ils se sont mis durablement à dos une large partie de la population qui n’a toujours pas compris ni digéré leur opposition au « mariage gay », et qui compte bien leur faire payer son incompréhension, leur manque d’explications et leur homophobie.
 

 

 

 

 

 

La Bajon, Sofia Aram, l’équipe du Quotidien de Yann Barthès, Benoît Poelvoorde, les Femen, ils ne sont pas là pour rigoler ! La colère gronde également au-delà de nos frontières, avec des mouvements de saccages et d’incendies des églises au Chili et en Argentine d’une rare violence, avec des frondes médiatiques contre les évêques et les cardinaux en Espagne notamment, avec des bombes et des cocktails Molotov ciblant des églises et des épiscopats au Mexique ainsi que des meurtres de prêtres en Amérique Latine et en Afrique.
 

 

 

Il existe en Amérique Latine des mouvements anti-fascistes sans visage, mêlant luttes anti-racisme, lutte féministe, lutte pro-gays, qui sont extrêmement violents : ils se nomment par exemple Ni Una Menos, Feministas Cagonas – littéralement « Féministes Emmerdeuses qui chient devant des cathédrales » –, Mujeres Autoconvocadas, et prennent d’assaut des cathédrales protégées par des cordons de priants. Le retour de bâton est imminent et en plus va être efficace car les manifestants de LMPT sont toujours persuadés de n’avoir rien à se reprocher, que le « mariage gay » les a fédérés et conscientisés, que l’homophobie n’existe pas (c’est ce qu’a déclaré récemment Ludovine de la Rochère au Chili : une véritable honte) ! Ils sont terrorisés à l’idée de rouvrir le dossier de l’homosexualité qu’ils n’ont au fond jamais potassé, même il y a 5 ans. La Manif Pour Tous est une catastrophe ambulante, un échec retentissant, une bombe à retardement redoutable.
 

 

5) C’EST QUOI LE VRAI PROBLÈME AVEC LE « MARIAGE » GAY ET L’UNION CIVILE ? Alors histoire de ne pas vous laisser repartir sans rien à manger, et sans comprendre le bien fondé de l’opposition au « mariage gay » et surtout la gravité de cette loi, en deux mots, je vais essayer de vous expliquer le problème que posent l’Union Civile et le « mariage gay » (explication que La Manif Pour Tous est toujours infoutue de vous fournir puisqu’elle refuse, par pure homophobie primaire, de parler d’homosexualité, et que inconsciemment, elle défend le « mariage gay » : elle ne s’oppose qu’aux conséquences de la Loi Taubira sur la filiation, mais la Loi Taubira en elle-même, elle n’a jamais voulu revenir dessus ni l’abroger, en réalité).
 

L’Union Civile, concrètement, viole les Droits de l’Homme (et l’Homme tout court) de trois manières : 1) Elle fait de l’orientation sexuelle un critère d’Humanité et de loi. Elle réduit ainsi les personnes – en particulier homosexuelles – à leur génitalité et à leurs fantasmes (donc à des animaux ou à des anges). Elle ne reconnaît plus la différence des sexes comme meilleure condition d’Amour. 2) Elle justifie socialement l’acte de répudiation : dans certains pays, le partenariat civil peut être brisé sans même que le partenaire soit mis au courant. 3) Elle transforme tout lien humain – sauf le lien frère/sœur – en marchandise, en contrat, en commerce. Finie la gratuité dans les relations interpersonnelles, qu’elles soient amicales et même amoureuses !
 

Qu’aurait-il fallu faire pour contourner l’Union Civile ? C’est simple : prévoir un « contrat d’association de biens », ou revoir les taxes considérables qui, en France, pèsent sur les droits de succession qui représentent une véritable spoliation d’État lorsqu’une personne veut léguer ses biens en dehors de sa famille. Parler d’homosexualité et de la peur de soi/des autres qu’elle est ; montrer l’absurdité de l’hétérosexualité, qui est une parodie de la différence des sexes (une différence pour le coup dénuée d’Amour) et une atteinte homophobe aux personnes homosexuelles (puisqu’elle nie leur humanité et leur sexuation).
 

Quant au « mariage pour tous », il viole tout autant les Droits de l’Homme que l’Union Civile, et également de trois manières : 1) Tout comme le PaCS (Pacte Civil de Solidarité), en se basant sur la bipolarité (faussement anthropologique) hétérosexualité/homosexualité, il continue de réduire les personnes – en particulier homosexuelles – à leurs pulsions (comme si elles étaient des animaux) et à leurs sentiments (comme si elles étaient des anges ou des esprits) pour mieux gommer au passage leur commune Humanité avec les êtres humains accueillant par leur désir la différence des sexes et des enfants naturellement. 2) Il ne défend plus socialement la primauté du lien d’Amour entre les deux parents biologiques dans le mariage. Il ne nie pas nécessairement la présence ni la nécessité de l’existence des deux parents biologiques, mais en tout cas, il ne considère plus et ne protège plus la primauté de l’union d’Amour entre le père et la mère des enfants. Alors qu’on sait très bien que tout être humain a besoin de l’amour entre ses deux parents de sang pour se construire, a besoin de savoir de quel amour incarné il vient, sinon, c’est un drame identitaire et affectif terrible pour lui et ses géniteurs. Et comme si cela ne suffisait pas, il fait disparaître textuellement/symboliquement la différence des sexes du couple humain et de la filiation humaine (Dans le texte du Code Civil consacré au mariage, il n’est plus fait mention du mari et de la femme, mais simplement des « conjoints », il n’est plus fait mention du père et de la mère, mais des « parents ».) et concrètement, il la transforme en option dans le mariage, alors qu’elle est l’essence même du mariage. 3) Il donne trois parents (minimum) à un enfant, et ce, dans tous les cas où les unions homosexuelles sont considérées comme structures d’« amour » et de parenté. Il justifie donc un effacement de nombreuses généalogies à l’échelle d’une Nation, tandis qu’il crée des filiations de sang fictives et nourrit une nouvelle forme de prostitution par la location d’utérus et de ventres de femmes en détresse, par le commerce du sperme et de l’embryon. Ce troisième point – le fait que le « mariage gay » soit un trafic d’enfants et de mères pauvres déguisé – a été davantage identifié par la population mondiale que les deux premiers.
 

S’attaquer à l’Union Civile est vu comme un combat d’arrière-garde : même ceux qui sont/seraient contre ne veulent pas y revenir, et n’en parlent jamais. Le « mariage gay », idem. C’est à peine s’ils en prononcent le nom. Ils ne veulent récuser que les conséquences de la loi. Alors que cette loi est un Tout, à l’instar du mariage qui est un Tout unifiant couple et filiation. L’Union Civile, le « mariage gay », la GPA sont une seule et même loi. Ce sont l’homosexualité. Elles n’ont jamais été demandées pour leur contenu mais pour leur réalité intentionnelle, affective, « symbolique ». Elles « matérialisent » la tentative de justifier l’« amour homosexuel » en tant qu’« amour universel pas spécifiquement homosexuel ».
 

Voilà. Je me devais de faire, au nom de tous les porte-parole de LMPT, ce mea culpa et ce constat publics. Car La Manif Pour Tous a blessé. Même si elle refuse de le reconnaître. Et la plaie qu’elle n’a pas reconnue, et qu’elle a même ouverte, continue de s’infecter. Il y a urgence à l’auto-critique. Il y a urgence, de la part des catholiques, à demander pardon sincèrement pour leur homophobie.
 
 

Cet article bénéficiera bientôt d’une vidéo sur Youtube, intégrant une série de 15 entretiens tournés en avril 2018 à Lourdes avec la journaliste Nathalie Cardon, et dans le droit fil de mon livre Homo-Bobo-Apo. Voici les articles de chacun d’eux :
 

1 – « Les 11 messages subliminaux diffusés dans l’émission ‘The Voice’ »

2 – « Le Synode des jeunes : la cata »

3 – « Le raz-de-marée de la transidentité » (transsexualité)

4 – « Le Boom des pastorales d’accompagnement des personnes homosexuelles dans l’Église »

5 – « Mylène Farmer, Grande Architecte de la Franc-Maçonnerie gay friendly »

6 – « Pourquoi La Manif Pour Tous est un vrai désastre »

7 – « Pourquoi parler d’homosexualité dans les établissements scolaires est Mission Impossible »

8 – « L’homosexualité dans la série de TF1 Demain Nous Appartient »

9 – « Je me suis ridiculisé publiquement : Comment vivre avec cette honte ? »

10 – « L’Hétérosexualité est la Bête de l’Apocalypse »

11 – « Les 4 armées de la Bataille finale d’Armageddon »

12 – « Visite maçonnique de Macron aux Bernardingues »

13 – « Les 12 obsessions des cathos bobos de la Réacosphère »

14 – « Homosexualité, la priorité niée dans l’Église »

15 – « Définition de la bisexualité »