C’est dans 3 semaines, pour les Belges et les Français présents en Belgique à ce moment-là : n’hésitez pas à vous inscrire à ces trois jours de session à Koekelberg, au nord de Bruxelles. Vous vous en souviendrez longtemps !

 

En plus, j’y suis invité à donner deux ateliers (à destination des jeunes adultes mais ouverts aux adultes), et un témoignage en grand groupe le samedi matin. Donc j’aurai le temps de vraiment développer. Voici mon alléchant programme d’interventions (sachant qu’il y aura d’autres ateliers) :

 

Vendredi 20 juillet (après-midi) : « Pourquoi est-ce si risqué de parler d’homosexualité en société (sous peine de perdre beaucoup d’amis, son travail) ? Pourquoi c’est aussi le malaise dans l’Église ? » (DIMENSION SOCIALE ET ECCLÉSIALE DE L’HOMOSEXUALITÉ)

 

Samedi 21 (le matin, en duo avec le couple fiancé Anne-Raphaëlle et Samuel) : « Chrétien 24h/24 » (« Homosexualité, ça rime avec… sainteté ! ») (DIMENSION PERSONNELLE ET SAINTE DE L’HOMOSEXUALITÉ)

 

Samedi 21 (après-midi) : « Quelle différence de qualité entre l’amour homme-femme et l’ ‘amour’ homosexuel ? » (Question subsidiaire : « Pourquoi l’Église demande-t-elle le célibat continent aux personnes durablement homos ? Est-ce possible et comment ? ») (DIMENSION SENTIMENTALE, « CONJUGALE » DE L’HOMOSEXUALITÉ)