Bonne surprise aujourd’hui. Par l’entremise d’une amie qui est femme de député, j’ai eu droit à une visite privée de l’Assemblée Nationale et de l’hémicycle sans que je ne m’y attende ce matin. Bien évidemment, vous vous doutez que j’ai allumé mon Détect’ franc-mac’. Et j’avoue que je n’ai pas été déçu ! Entre les différents détails que j’ai relevés, voici :
 

– les triangles un peu partout.

– les faisceaux des licteurs romains (on en voit beaucoup en loges, et j’en ai aperçus dans les salles de réception des ministres et députés).

– les 4 piliers maçonniques et les pavés mosaïques au sol (c.f. la Salle des 4 colonnes et le Jardin des 4 colonnes).

– le symbolisme passéiste (signature de la Franc-Maçonnerie) sur fond de mythologie gréco-romaine ou de bovarysme soixante-huitard illuminati (les francs-macs adorent aussi l’ordre des Templiers et la Révolution Française). Étant donné que les francs-maçons sont plongés dans le pragmatisme du pouvoir et dans leurs mauvaises actions, et qu’a fortiori ils ont quitté Jésus, pour s’évader et se créer un héroïsme magnifique ils ont fatalement tendance à se réfugier dans le lyrisme échevelé – et insupportable – de la poésie snobinarde « à la Christiane Taubira » (ci-dessous, la citation luciférienne de Jean Tardieu près de la Salle des fêtes ; il y a la Salle des Pas perdus en hommage à Alejo Carpentier ; les recueils de poésies d’Aimé Césaire en bonne place dans la Bibliothèque ; on voit plein de statues grecques et de peintures bucoliques partout).

– le républicanisme impérial et anti-royal (Les murs de velours de l’hémicycle sont tapissés principalement de deux couleurs : le rouge pour la République, et le vert qui est la couleur impériale. Comme par hasard, il manque le bleu qui est la couleur de la Royauté. J’ai d’ailleurs appris que dans la Salle des fêtes, quand ils partagent la galette des rois pour l’épiphanie, ils mangeaient des galettes sans fève, pour qu’il n’y ait pas de roi : principe communiste et républicaniste d’égalité. Ce n’est pas des blagues.).

– l’or (En Franc-Maçonnerie, la recherche alchimique de l’or est centrale). Le prétoire de l’hémicycle est en or massif, ainsi que le fauteuil. Et partout dans l’Assemblée Nationale, il y a des dorures.

– le sauna (Eh oui ! Dans l’enceinte de l’Assemblée Nationale, il y a un sauna. On retrouve donc la chaleur et la luxure.)

– l’omniprésence de la lumière. (Lucifer, quand tu nous tiens… Ma plus grosse découverte, c’est que le toit lumineux de l’hémicycle semble être éclairé à la lumière naturelle du jour, alors que pas du tout : c’est de la lumière artificielle, c’est-à-dire que de nuit comme de jour, à n’importe quelle heure de la journée, sous couvert d’égalité, et surtout pour faire perdre aux députés la notion du temps et des réalités, c’est toujours la même intensité de luminosité qui les éclaire. C’est ce qu’ils appellent de la « lumière stabilisée » ou « à intensité régulière ». Donc même quand une loi de l’ombre est votée à 4 heures du mat’, les députés et les téléspectateurs ont toujours l’impression qu’elle a été décidée et votée avec la sagesse diurne. Effrayant, quand on y pense…).
 

 

 

 

 

 

 
 
P.S. : Au fait, j’adorerais faire de la politique. Mais je serais partisan d’une politique avec pause-déjeuner sandwichs et boîtes de conserves !^^