Valérie Pécresse noyant le poisson (dans tous les sens symboliques du terme)
 

Quand je vous dis que l’homosexualité est un sujet incontournable qu’il convient de régler vite sinon il vous poursuivra jusqu’à votre mort – il pourra même être l’un des alibis les plus puissants de votre condamnation à mort prochaine -, je ne vous raconte pas des salades. Je me base sur 4 faits :

 

– Avec les Manifs Pour Tous, nous avons laissé la population mondiale non seulement dans l’incompréhension et la circonspection mais également dans la vexation et la violence. Personne ne supporte une résistance ou une correction qu’il ne comprend pas. Personne ne digère de ce voir refléter un péché qu’il n’identifie pas comme tel.

 

– Avec les Manifs Pour Tous s’est exercé un début de fichage (selon les idées politiques, le degré de subversion et de dangerosité, les croyances religieuses) qui est indélébile. J’ai l’exemple d’une jeune famille catho de mon entourage, habitant en banlieue parisienne, qui s’est fait cambrioler un jour de Manif. En allant ensuite porter plainte au commissariat de leur coin, la première remarque du policier a été ironique et avertie : « Alors, c’était bien, la Manif ? »… alors même qu’ils n’avaient absolument rien dit. Par ailleurs, ceux d’entre nous qui ont été Veilleurs ou Sentinelles savent très bien qu’ils ont été enregistrés et pris en photos. D’autres ont même leur casier judiciaire rempli.

 

– Troisième exemple : L’opposition au « mariage gay » qui poursuit les élus et les hommes politiques sur leur C.V. comme le scotch du Capitaine Haddock, comme une soi-disant « honte ». En réalité, la honte vient de leur peur de l’homosexualité, peur des personnes homos, de leur homophobie. Étant donné qu’en plus, les dirigeants politiques (même de droite et même de Sens Commun) qui assument leur passé anti-mariage-pour-tous se comptent sur les doigts d’une main (je ne vous parle même pas de ceux qui oseraient se risquer à remettre ouvertement en cause l’Union Civile !), autant vous dire que le « mariage gay » est la patate chaude qui un jour les brûlera quasiment tous.

 

– Enfin, en quatrième lieu, la « bataille du mariage pour tous » a laissé y compris chez les vainqueurs un grand sentiment de vengeance et de frustration. Car ces derniers se rendent bien compte du cadeau pourri qu’ils ont reçu. Et les personnes toutes désignées et identifiables pour assouvir cette vengeance, c’est nous, les opposants au « mariage homosexuel ». Je me rends compte, en allant au théâtre, combien les artistes bobos n’ont absolument pas essuyé l’ardoise du « mariage gay ». Ils la commémorent même, et lui crachent violemment dessus… quand beaucoup de manifestants LMPT ont enterré la hache de guerre, minoré l’importance explosive de l’homosexualité, et feignent de passer à autre chose. L’homosexualité a servi (et servira encore) de prétexte à imposer la banalisation mondiale de la différence des sexes ; mais elle sera l’excuse n°1 des persécutions anti-chrétiennes et de l’installation du Gouvernement mondial. Je ne rigole absolument pas.

 

Les catholiques qui ne se seront pas intéressés à l’homosexualité, à l’homophobie, à l’hétérosexualité et à l’Union Civile vont s’en mordre les doigts. Les autres, en revanche, auront une force incroyable en eux. C’est capital de ne pas oublier ses dettes.