La « vaccination » n’est autre que la puce électronique subcutanée, la Marque de la Bête


 

Voilà. Comme je l’avais déjà dit dans Homo-Bobo-Apo, les chefs du Gouvernement Mondial antéchristique ont prévu de pucer toute la population mondiale (au front ou à la main) dans très peu de temps. La « vaccination » n’est autre qu’une numérisation de l’Humanité à grande échelle, et qu’une manière d’imposer la « Marque de la Bête » décrite par saint Jean dans l’Apocalypse. Ce n’est pas le virus SARS-COV 2 le véritable ennemi des puissants. Les dirigeants du Nouvel Ordre Mondial ne veulent qu’une chose : remplacer notre identité incarnée d’homme ou de femme, et d’Enfants de Dieu, par l’identité numérique et électrique. C’est très clair. C’est même le Sénat qui le dit. Le « vaccin », c’est la puce subcutanée. C’est le traçage numérique fluidique. Ni plus, ni moins.
 

« Celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui perdra sa vie à cause de moi et de la bonne nouvelle la sauvera. » (Mc 8, 35)
 
 
 

N.B. : Et le Roi de la Bière (Satan), contrairement au Roi du Vin nouveau (Jésus), se délecte de la situation. Je vous avais aussi annoncé la dangereuse montée et victoire éphémère de la Bière.
 

Jérémy ?

Ce matin, à la fin de la messe (où j’ai spécialement pensé à Jérémy), au moment de prendre l’allée centrale et de regagner la sortie, une vieille dame en déambulateur m’arrête et me dit : « Jérémy? ». J’ai rigolé : « Non. Moi, c’est Philippe. » Tout en gardant son sérieux, elle s’est excusée de m’avoir confondu avec une autre personne. Mais je lui ai dit en souriant : « C’est pas grave. Ça ne me gêne pas que vous m’ayez appelé Jérémy. Car je connais un Jérémy qui a énormément compté et qui compte énormément dans ma vie. Donc je prends ça pour un signe !^^ ».
 

Morale de cette histoire vraie : Ne jamais mépriser les messes ni les paroissiens catholiques. 🙂

La plupart des « catholiques » en ce moment me sidèrent par leur stupidité

La plupart des « catholiques » en ce moment me sidèrent par leur stupidité :
 

Entre les catholiques traditionalistes (en particulier en Amérique Latine) qui jouent les offensés concernant le « motu proprio » du Pape François parce que ce dernier ne privilégie pas le rite extraordinaire en latin (mais ça ne veut pas dire pour autant qu’il l’attaque : une préférence peut être inclusive et n’est pas nécessairement exclusive. Calmos),
 

Et les cathos tièdes qui portent aux nues François Xavier-Bellamy simplement parce qu’il dénonce mollement la dictature « vaccinale » macroniste (alors que par ailleurs, il s’est fait vacciner ; et que déjà, à l’époque du « mariage » gay, il n’avait jamais eu le courage de parler d’homosexualité, et avait brillé par son opportunisme et sa lâcheté),
 

Et enfin les cathos collabos (je pense en particulier aux évêques) qui déroulent le tapis rouge à Macron à Lourdes, et se font complices de la « vaccination » qui va fragiliser une grande partie de la population mondiale et exposer celle-ci encore plus aux variants (Et je ne parle même pas du clergé espagnol, qui en ce moment est prêt à appuyer la loi d’interdiction des thérapies de conversion de l’homosexualité!),
 

on est ecclésialement vraiment dans la merde !
 

N.B. : Ci-dessous, on voit que Bellamy (ou pire : Zemmour) fait des émules chez les cathos francs-macs qui s’ignorent (et qui parlent de lumière et de franchise sans s’en rendre compte…).
 

Interdiction de parler de « Dictature » concernant Macron ou sa politique d’imposition du « vaccin » : Pourquoi ?


 

Aujourd’hui, et pendant tout ce week-end, je pars à Chartres chez l’ami Morgan Priest (nous allons être plusieurs : ça va faire du bien ; et nous allons tourner plusieurs vidéos). Du coup, je ne pourrai malheureusement pas me rendre aux manifestations parisiennes contre la dictature macroniste (qui va bientôt, parce que je refuse de me faire injecter une substance dont même les « vaccinés » ne savent rien puisqu’elle est encore en phase expérimentale, m’empêcher de prendre le train ou de rentrer dans une grande surface ou d’avoir un travail : no comment…).
 

N’en déplaisent à ceux qui jugent le terme « dictature » excessif, sous prétexte qu’ils relèguent ce mot au passé ou le réservent à d’autres nations (comme si la France actuelle en était prémunie ; comme si je « l’avais bien mérité » et que c’était moi qui – par mon refus du « vaccin » – m’était finalement auto-exclu et serais « mon propre dictateur » : totale inversion des valeurs), la France et le Monde se transforment bel et bien en dictature.
 

Ceux qui disent qu’ils se sont fait vacciner « en conscience » et « librement » sont des menteurs : ils ne savent rien des « vaccins » et de leurs conséquences sur le long terme (puisque les essais-cliniques se terminent au plus tôt en 2022-2023). Ceux qui disent que nous ne sommes pas en dictature et que Macron n’est pas un dictateur (sous prétexte que le mot et les réalités auxquelles il renvoie sont trop dures à regarder en face) peuvent ouvrir leurs livres d’Histoire et s’intéresser notamment à l’Allemagne de 1933-1934. Même si chaque époque est unique, et que « comparaison n’est pas raison », ils verront que les similarités sont nombreuses et qu’il n’y a aucun excès, aucun « Point Godwin » de paranoïa ou de victimisation, à dire que l’Histoire se répète imparfaitement. Eh oui : malheureusement, l’Humanité est pécheresse, ne retient pas nécessairement les leçons des erreurs de son passé, voire peut même faire pire que ses ancêtres à force de les avoir diabolisés ou de s’être crus au-dessus d’eux.

Le silence des évêques de France face au dictateur Macron + la Marque de la Bête ouvertement montrée dans les publicités Windows HP Elite

Trois jours après l’allocution inédite et sidérante du dictateur Emmanuel Macron qui a imposé à tous les Français la « vaccination » obligatoire, on aurait dû voir normalement les évêques et les cardinaux de France se lever et exprimer leur indignation. Pourquoi ne les entend-on pas ? Eh bien tout simplement parce qu’ils se sont tous fait vacciner comme des cons, et qu’en réalité, ce sont tous sans exception des carriéristes qui servent leurs intérêts plutôt que l’Église et Jésus. Et si je me trompe pour l’un d’entre eux, qu’on me le démontre. D’ailleurs, ils lèchent tellement les bottes de Macron qu’ils le reçoivent comme par hasard en grandes pompes demain à Lourdes (Ribobo-Dumas, le très gay friendly recteur du sanctuaire, n’en peut plus d’attendre : il va revoir son grand maître vénérable, depuis les Bernardins…).
 

 

Par ailleurs, je viens de voir la nouvelle publicité de la tablette de Windows HP Elite 10. On y voit clairement la présence de la Bête (c.f. Pour plus d’infos, lisez mon livre Homo-Bobo-Apo). Ceux qui interprètent la « Marque de la Bête » décrite par saint Jean dans la Bible, comme une métaphore pas concrète se plantent complètement. Le 666 et le nom de la Bête (ici, un dragon) sont explicitement nommés (Je vous mets le lien des deux versions, car l’une contient le 666 à l’envers).
 


 
 
 

P.S. : Pour l’instant, je n’ai pas rencontré de prêtres catholiques qui ne se soient pas fait « vacciner ». Si ça se trouve, il n’y en a pas. Et ils sont tous devenus stupides. (Ça m’étonnerait, connaissant le Seigneur, qu’Il ne nous en ait pas laissé au moins un de bon…)

La semaine dernière, trois démasquages de francs-maçons homos ou de prêtres homos

Oh, et sinon, la semaine dernière a été faste en rencontres et en démasquages : j’ai démasqué en 5 minutes (sans rire) deux hommes homosexuels (que j’ai rencontrés séparément) qui sont en Franc-Maçonnerie et qui en temps normal mettent un point d’honneur à le dissimuler (C’est pas dur… : je découvre quasiment un nouveau cas de personne homo en Franc-Maçonnerie toutes les deux semaines, en moyenne !) ; et sinon, pour couronner le tout, je suis tombé (sur un site de rencontres homos où j’ai perdu quelques jours) sur un prêtre catholique – relativement jeune – encore en exercice, qui m’a dragué et dont j’ai été sensible, et qui m’a avoué que sur le site où nous nous trouvions, il connaissait au moins (et de manière sûre) deux de ses collègues prêtres ! (Mais là encore, all is well : c’est moi qui « complotise » et qui suis « parano »). Et pendant ce temps, les « catholiques » continuent de dire que tout va bien, que l’homosexualité et la Franc-Maçonnerie ne sont pas des sujets importants, ou bien d’idéaliser leurs prêtres sans leur prêter la moindre assistance… #BienvenueDansLaFinDesTemps
 

« Soirée Dissidence 2 » Spéciale ISLAM (7 juillet 2021)

Salam Aleykoum !^^
 

Voici l’audio de la « Soirée Dissidence 2 » spéciale ISLAM. Deux heures et demie de pur bonheur !
 

 

Pourquoi ?
 

Parce qu’à l’issue de cette soirée parisienne du 7 juillet 2021 (avec pas mal de rigolades et de vérités énoncées), la dizaine de participants que nous formions (dont 4 musulmans, d’horizons très différents, qui venaient seuls, et qui par amitié pour moi nous avaient honorés de leur présence) étaient enthousiastes et sur leur petit nuage (de se découvrir frères d’armes).
 

Il y a eu 3 topos de qualité :
 

– le premier sur « le voile islamique » – conduit par Abdallah, musulman (1h),
 

– le deuxième sur « l’Affaire Mila » – conduit par Reda, musulman (30 min),
 

– le troisième sur « le vote musulman aux présidentielles 2022 » – conduit par Philippe Ariño, catholique (1h).
 

Bonne écoute !
 

#Mila #Islam #Musulmans #Dissidence #Podcast #Voile #Dictature #Œcuménisme #Dialogue #Dialogueislamochrétien #Catholiques #Musulman #Islamisme #Islamophobie #Islamogauchisme #Élections2022 #Présidentielles #VoteMusulman #JeSuisMila
 
 
 
 

N.B. : Pour voir la « Soirée Dissidence 1 » sur la « vaccination anti COVID », cliquez ici.

Pour l’instant, le Pass Sanitaire n’est une dictature et une pénalisation que pour les « vaccinés » : pas pour les non-injectés


 

Ce soir, je n’aimerais pas être à la place des « vaccinés » qui, même du « bon côté de la barrière », ont bien du mal à ne pas voir dans leur président un dictateur et un lâche. Ils doivent se sentir bien honteux de s’être soumis naïvement à sa propagande « vaccinale » et clivante.
 

Cela dit, moi, je pense en termes de sainteté, de privation, de pauvreté et de Carême : les sanctions ou l’apartheid que met en place Macron concerne le superflu (loisirs, sorties, restos, carrières), donc des occupations de riches. Mis à part le cas particulier des soignants qui vont perdre leur travail (et c’est bien triste), pour le reste, ça ne peut mettre que les enfants de la société de consommation et les gosses de riches en panique ou en révolte. Mais pas les pauvres ni les croyants. Quand ce seront les hôpitaux, les lieux de ravitaillement alimentaire, nos proches, les lieux de prière et de célébration, qui seront prohibés, là, je ne dis pas que je n’hurlerai pas à la dictature. Mais pour l’instant, quand j’ai entendu (par ma soeur) les mesures gouvernementales prises par Macron (je n’ai même pas regardé en direct), j’ai juste pensé spontanément et avec philosophie : « Ben tant pis… Je n’irai plus au cinéma, aux concerts, au théâtre, et je ne ferai plus de grands voyages… toutes ces choses que, de toute façon, je ne faisais plus depuis longtemps, par manque d’argent. » En fait, les annonces présidentielles de ce soir pénalisent surtout les « vaccinés » (et tous les marchands qui les entourent et qui vont voir la fréquentation de leurs services chuter), et non pas tant les non-« vaccinés ». Les vraies victimes, les vrais enchaînés, ce sont les « vaccinés », les injectés. Ceux qui se sont fait avoir, ne l’oublions pas, ce sont eux.

Un segundo dibujo que muestra la estupidez y el orgullo de los fariseos

Un segundo dibujo que muestra la estupidez y el orgullo de los fariseos, que confunden el pecado (lo que se elije) con el « signo de pecado » (herencia del pecado original, pero que no es pecado puesto que no hay elección : al menos, en el caso homosexual). No me hace reír. Y además, esa continuación de dibujo ilustra que los católicos en su mayoría están muy lejos de la autocrítica y del amor a nosotros personas homosexuales.
 

 

Aquí tenéis el dibujo original (y, como de casualidad, los corderos fariseos aparecen en el trasfondo).
 

Écriture et envoi de ma nouvelle pièce

J’ai envoyé à l’instant la mini-pièce Pourvu qu’ils soient douces que j’ai écrite pour le metteur en scène équatorien Santiago Gortaire (qui m’en a fait la commande pour son projet de Micro-Théâtre, et qui par ailleurs a fait la voix espagnole de Guillaume Gourinat dans notre documentaire « Les Folles de Dieu »). Je suis très content de ce petit bijou de drôlerie explosive et « homosexuellement incorrecte ». Même si ma pièce n’est pas retenue, je suis très heureux de l’avoir écrite. J’étais dessus depuis 1 mois. Et j’ai terminé ce matin. 🙂