Confession au Sacré-Coeur à l’instant. Jamais vécu confession pareille avant. Un prêtre génial de 60 ans, inhabituel dans les lieux apparemment, qui m’a donné des conseils inoubliables (« Le Padre Pio disait que les deux ailes pour aller au Ciel – complémentaires de la Charité – sont la PURETÉ et L’HUMILITÉ. Il faut les deux. La pureté sans l’humilité, c’est de l’orgueil, du puritanisme. » ; « Le but de tout catholique, c’est la sainteté, c’est de rendre les autres heureux et de donner du bonheur. » ; « C’est dès maintenant qu’il faut se contrôler, travailler et s’exercer à la sainteté. Sinon, on arrive Là-haut comme l’élève qui se pointe à l’examen sans en avoir foutu une: dur dur. »), il a pris le temps pour moi (alors qu’il n’y en avait pas et que ça attendait derrière moi), il m’a cité plein de références de saints (Jeanne d’Arc, Thérèse de Lisieux, Mère Teresa, François d’Assise, Saint Louis, Jésus, Marie, et a insisté sur Saint Michel Archange), il avait envie que l’échange ne se termine pas et de me parler encore et encore (si bien que j’ai vraiment pu sortir les merdes qu’il y avait dans le fond du fond de mon sac, et que je pensais oublier). Il m’a donné une vraie pénitence en lien avec ma filiation à la Sainte Vierge.
 

Gâté j’ai été ! Je vous le dis: le Christ m’a lavé les pieds ce soir. Et maintenant, j’ai envie de courir partout lol … et de retourner à la Basilique pour la messe de 22h. Et je prierai spécialement pour ceux d’entre vous qui êtes particulièrement tristes ce soir.