Comique, ma première confession post-confinement. Même si sur le moment j’ai pleuré. J’étais allé exprès voir un prêtre assez âgé qui m’avait déjà super bien confessé il y a quelques mois, avec beaucoup d’empathie. Mais là, c’était pas les mêmes ni meilleures conditions : dans le choeur d’un église à l’acoustique parfaite. Et comme ce prêtre est vraiment dur de la feuille, on a été obligés de rapprocher les chaises (donc déjà, niveau distances de sécurité, c’était pas du tout ça 😂) ; et comme il n’entendait pas tout des péchés que je lui disais en baissant/infléchissant subtilement ma voix, évidemment, il me faisait répéter (« Vous avez quoi ?? » me demandait-il gentiment ; « Vous avez fait quoi ?? » 😂). J’ai dû hurler mes péchés. Et je crois que beaucoup de paroissiens qui étaient là pour le temps de prière de 18h ont été au courant de mes actes les plus glorieux 😁.