Merci à tous de me fêter aujourd’hui soit mon anniversaire, soit ma fête, soit les deux (car oui, je suis né le jour de ma fête, sans que mes parents l’aient calculé ^^). Ça me fait chaud au coeur. Bonne fête à tous les Philippe et tous les Jacques, au passage.
 

Par ailleurs, il m’est difficile de développer et d’expliquer tout ce que Jésus me fait vivre en ce moment (ces dix derniers jours) tellement c’est miraculeux et inénarrable, tellement c’est grand, drôle, inquiétant (en apparence) autant que solide et joyeux. Mais tout ce que je peux vous dire, c’est que je vais rajouter une grosse sous-partie à mon chapitre sur l’homosexualité dans mon prochain livre. Si je n’avais toujours pas assez réalisé que c’était bientôt la « Fin des Temps pour tous », Jésus me fait une sacrée piqûre de rappel !lol. Ou plutôt une piqûre sacrée !
 

À l’heure où je vous parle, je me trouve dans un OUIBUS (Bus Macron. Je n’ai pas encore vomi pourtant… Ça aussi, c’est un miracle ^^) pour 9 heures de trajet. Et j’ai largement de quoi m’occuper ^^.
 

Ce soir, je ne louperai pas le débat Le Pen (la Peste)/Macron (le choléron) et le verrai chez des amis (pop-corn à volonté, et mouchoirs pour pleurer – de rire – sur ceux qui opposent ces deux mauvais candidats, ou qui en diabolisent un pour justifier à moitié l’autre). Entre parenthèses, quand je vois certains « catholiques » dans mes contacts Facebook qui comptent voter Front National, je me retiens de les virer de ma liste de contacts. Et ce n’est pas dit que je ne le ferai pas. Ça suffit les conneries. Et ce matin, quand une amie italienne est venue me souhaiter bon anniversaire et m’a demandé ce que je pensais des élections françaises, je lui ai répondu que ces élections nous révélaient une seule chose : que la plupart des « catholiques » français sont bêtes et méchants. C’est le seul véritable scoop de ces élections. Les catholiques français se réveilleront prochainement, néanmoins, grâce à la Vierge et à l’Esprit Saint… mais à quel prix? La Croix !