« Faut-il reconnaître l’homoparentalité? » Oui. La justifier en tant qu’homoparenté, à mon avis, non, car l’homoparenté n’existe pas. Le couple homosexuel ne sera jamais, à lui seul, procréatif (désolé de rappeler cette évidence que certains arrivent encore à récuser énergiquement!). La parentalité adoptive existe, qu’elle soit appliquée par une personne homosexuelle ou une personne non-homosexuelle; et elle mérite d’être reconnue, même si elle est plus limitée et plus complexe que la paternité biologique (les parents qui ont adopté le reconnaissent parfaitement). Mais le problème du nouveau projet de loi sur l’adoption pour les couples de même sexe, c’est que concrètement, il y a un amalgame grossier qui est fait entre le terme « homoparentalité » (autrement dit la paternité adoptive) et « homoparenté » (paternité biologique fictionnelle). En jouant sur la confusion des mots et des réalités auxquelles ces mots renvoient, cette loi justifie un mensonge anthropologique, nous engage à entériner socialement une irréalité sentimentalisée. La parenté dans le couple homosexuel, que certains baptisent « homoparentalité », n’existera jamais. On aura beau la nommer comme on veut, faire intervenir les amis ou les techniques scientifiques, ça ne changera rien. C’est pour cette raison que je ne suis pas « contre » l’homoparentalité, mais bien contre le « projet de loi qui, en amalgamant l’homoparenté avec l’homoparentalité, vise à nous faire croire que l’homoparenté est une réalité, et de surcroît une réalité heureuse »; car avant même que l’homoparenté soit jugée « fausse et mauvaise », elle est surtout déjà IRRÉELLE. Or les lois sont justement là d’abord pour accueillir et appréhender le Réel, et ensuite L’orienter vers le bien commun et les gens incarnés. Le projet de loi sur l’adoption ne se base pas sur le Réel en postulant implicitement que le couple homosexuel serait procréatif à partir du moment où il serait reconnu légalement et socialement comme une « famille ». Et comme tout mensonge anthropologique qui nous éloigne du Réel et de l’Homme (même s’il prend l’apparence d’une « loi étatique » ou qu’il se charge de « sincérité »), il est dangereux et violent.

(Ce message a été posté sur le forum du site Newsring le jeudi 13 septembre 2012)