Force Vie doit veiller à rester fidèle à ses audaces, à ses exigences, à ses intuitions fortes. La tentation est grande pour Elle de ne pas assumer jusqu’au bout son originalité et ses messages, pour s’offrir une image un peu plus jeune, moins réac’ et moins isolée. La tentation est grande pour Elle de se réfugier dans le slogan ou la métaphore-sans-rien-derrière (« la Vie », « l’Humain », « L’Homme », « la Force », « l’arbre », etc.). En face, les libertaires égalitaristes sont aussi « en faveur de la famille, de la Vie, de l’Humain, de l’enfant », figurez-vous ! Ce sont les réalités que nous mettons derrière ces mots qui font toute la différence et qui doivent être expliquées clairement. Sinon, nous nous égarerons dans la poésie humaniste. Et surtout, nous nous alignerons sur des bonnes intentions aux actualisations contraires à celles-ci. N’ayons pas peur.