J’ai la preuve que les anges et les messagers divins existent vraiment! Car, comment se fait-il que les gens me croient d’office dès que je dis que je vis la continence (et ils ont bien raison, puisque je l’expérimente vraiment !) sans même avoir pu vérifier mon intimité (moi seul peut la connaître et sais ce que je vis, quand même ! moi seul devrait être au courant que je ne regarde plus de porno, que je ne drague plus, que je ne me masturbe plus, logiquement!). D’où vient leur foi et leur assurance à me donner d’office crédit ? Il n’y a pourtant pas de caméras et de micros dans ma chambre ! Je ne vois qu’une seule explication au fait que je n’ai pas à prouver la correspondance entre mon privé et mon public, et plus généralement au fait que l’être humain n’a pas d’effort à faire pour attester de la cohérence entre ce qu’il fait intimement et ce qu’il dit extérieurement: les anges de Dieu parlent de notre vie à tout le monde, jusqu’aux extrémités de la Terre ;-). Tout est et sera dévoilé. Personne ne peut tricher et tromper son monde, ni vivre longtemps une double vie. Jésus se charge d’afficher notre unité si nous le suivons, ou de révéler socialement un mensonge et un manque d’unité si nous ne le suivons pas, ou si nous ne le suivons que pour l’image sociale valorisante qu’Il nous donne. Obéir à Jésus, c’est d’abord un mystère d’intimité, de pudeur, de secret, de fragilité, de discrétion, d’actes de foi posés à l’abri des regards. C’est le mystère du commandement « Aime ton prochain comme toi-même », le 11e commandement de Jésus, que j’ai longtemps eu du mal à comprendre. La Réalité est incontournable, et autrement plus forte que la visibilité et la subjectivité humaine.