pma

C’est assez simple. La rhétorique de LMPT n’est qu’un enchaînement de slogans à n’en plus finir. Des jolies formules concises pour justifier une absence de fond et une vision binaire, simpliste, allégorisante de la Réalité, pour justifier une déconnexion des gens et de leurs intérêts (qui je le rappelle sont centrés sur la sexualité, l’amour, l’homosexualité, la foi), et pour s’auto-persuader qu’on « serait dans le vrai ».

Ce sempiternel verbiage conceptuel fait joli sur le papier. Ça présente bien, mais il n’y a rien dedans. En ce moment, les responsables LMPT se contentent juste de galvaniser leurs troupes pour qu’elles crient « Ouais !! » quand les mots-slogans du « Camp du Bien » sont prononcés (Dignité, Espérance, Conscience, Action, Mobilisation, Engagement, Persévérance – ONLR ! –, Unité, l’Humain, Bien commun, Écologie, Bienveillance, Résistance, Limites, Sens, Vie, Famille, Intérêt supérieur de l’enfant, Liberté, … et le meilleur pour la fin : Manif), et grogner « hooouuu ! » quand les mots-slogans du « Camp du Mal » surgissent (Gender, PMA, GPA, Transhumanisme, Idéologie, Marchandisation, Égalité, Changement de civilisation, LGBT, Répression, Loi Taubira, etc.). Bref : la beaufitude version droite. Réductrice. Infantilisante. Fondée sur le dressage. Sans finesse. Prétentieuse. Jargonnante. Remontée (ou singeant de l’être). Excitée. Irréaliste.

Moi, je comprends tout à faire que les pro-mariage-pour-tous se foutent actuellement de notre gueule. Il arrive très souvent, quand on se voit reflété son propre reflet (car leur rhétorique pro-gays est tout aussi binaire), de rire et de s’énerver simultanément. C’est ce qui se passe. Pas un camp pour rattraper l’autre. Hétérosexualité (tout) contre Homosexualité.