Au fond, à propos de l’homosexualité, on nous fait peur et fuir avec uniquement ces deux petites interrogations : « Qu’est-ce qui différencierait le couple homo des autres couples ? » ou bien « Pourquoi l’amour homo serait-il moins plein qu’un autre, puisque c’est de l’amour ? » Car le plus gros tabou sur l’homosexualité qui soit, c’est finalement le thème de l’authenticité de l’amour homosexuel. Nous n’avons pas à nous défiler face à ces questions-bulldozer qui ne soutiennent rien mais qui donnent l’air de soupçonner/condamner d’avance. Au contraire, nous devons juste nous aider du bon sens et de l’observation du Réel.